Algérie

BOUMERDES : Un partenariat pour la culture des agrumes


BOUMERDES : Un partenariat pour la culture des agrumes

Dans le cadre d’un partenariat initié par l’association écologique de Boumerdès avec l’association française Corse Umarinu-CPIE Bastia/Corse Méditerranée et le lycée agricole de Borgo à Bastia, un intéressant projet agricole vient d’être lancé avec l’INRAA Algérie dans le domaine du développement de l’agrumiculture algérienne.

A ce propos, une délégation comprenant des responsables et des cadres d’associations et d’institutions d’enseignement agricole de France a séjourné en Algérie du 6 au 11 novembre 2006. Cette dernière a profité de cette occasion pour participer à Boumerdès à une journée d’études portant comme thème «agriculture et environnement».

Selon M. Bendaoud, président de l’AEB de Boumerdès, «le projet mené de concert avec l’INRA et l’INPV de Corse avec la participation du lycée agricole de Sartène et l’entreprise privée des pépinières de Foumy, devra permettra la mise en place d’un programme de travail basé sur la solidarité et l’échange d’expériences». Et d’ajouter: «Notre association agira en tant qu’interface entre les partenaires techniques algériens et français dans le but de créer une pépinière agrumicole qui sera implantée à Corso dans la wilaya de Boumerdès».

De son côté, M. Curk Frank, responsable de la diffusion et de la valorisation des ressources génétiques agrumes à la station de recherches agronomiques de San Giuliano de Corse, a indiqué que le centre a une particularité d’abriter l’une des plus importantes collections d’agrumes au monde, dont une bonne partie est originaire d’Algérie (Boufarik). Pour ce chercheur, l’occasion est maintenant permise pour réintroduire en Algérie son propre patrimoine génétique agrumicole grâce cependant à l’échange d’expériences et de plants hautement performants et indemnes de toute maladie. D’ailleurs à la faveur de cette visite, une première opération de réintroduction d’une quarantaine d’espèces qui représentent 120 arbres a été réalisée au niveau d’une exploitation à Corso.

Cette initiative qui est très louable et sans doute le point de départ qui va contribuer au chantier de la relance de la culture des agrumes en Algérie tant prônée par les responsables du ministère de l’Agriculture par le biais du fameux PNDA-FNRDA qui est à sa 5ème année d’exécution. En somme, ce partenariat entre deux associations du bassin méditerranéen ne peut qu’être qu’encouragé à l’avenir dans la mesure où il permettra de créer un espace de développement socio-économique durable.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)