Algérie

Bougtob broie du noir


Le Chabab de Bougtob, qui envisageait la suite des compétitions avec beaucoup d?optimisme, surtout depuis la série de rencontres dont il a tiré le meilleur profit en prenant l?avantage sur ses adversaires du jour, a vite fait de déchanter lorsque le bureau de la ligue de Saïda a décidé, en fin de semaine dernière, d?amputer son palmarès de six précieux points en guise de sanction après le match qui l?avait opposé à Tissemsilt. Le verdict tombé tel un couperet fait craindre pour les camarades de Fadhlaoui B. l?impact qu?une telle mesure risque d?avoir sur les performances ultérieures de l?équipe et réduit leurs ambitions à des proportions plus mesurées. En effet, Bougtob qui a cru pouvoir impunément mener tout son monde en bateau, en incluant Fadhlaoui dans ses effectifs lors des joutes avec Tissemsilt, a dû se résoudre à afficher profil bas quand les réserves formulées par ce dernier ont été connues. L?élément en question, frappé de suspension pour plusieurs matches, s?est plié aux insistances des dirigeants pour accompagner les joueurs et participer à leurs côtés à la rencontre qui devait se terminer par la défaite de leur hôte. D?autant que les supporteurs de celui-ci, avant le coup de sifflet final, ont envahi le terrain pour exprimer leur amertume face à la piètre prestation des locaux et menacé l?intégrité des visiteurs. Bougtob partait assuré de tirer son épingle du jeu, avec le bénéfice des trois points. Mal lui en prit, puisque la décision dont il fera les frais pénalise en premier lieu les négligences que les dirigeants continuent de privilégier dans la gestion du club. Dilapidant le capital confiance des adeptes du ballon rond à Bougtob, les efforts et les sommes exorbitantes que le maintien des gars du Chott-Gharbi a nécessité. Espérons que les autorités locales trouveront la formule adéquate pour faire sortir cette équipe du marasme dans lequel elle se débat. Bougtob qui a tant donné au football de cette contrée ne doit point être abondonnée. Souhaitons que cette situation ne s?éternise pas pour le Chabab qui, mine de rien, risque de disparaître de la scène footaballistique de cette région des Hauts Plateaux. Déjà que le ballon rond, dans la quasi totalité du Sud algérien surf depuis belle lurette dans les sables mouvants, c?est peut-être le moment idéal de donner un coup de pied dans la fourmilière, loin des attentes stériles des aides étatiques qui ne viennent jamais.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)