Algérie - Revue de Presse

Bordj Bou Arréridj


L?école privée en discussion L?expérience de l?école privée en elle-même est riche en enseignement de par l?intérêt et la concurrence qu?elle suscite chez les apprenants à tous les niveaux. Dans d?autres pays, elle a parcouru un long chemin, chez nous elle est au stade embryonnaire, sa réussite dépendra certainement de l?évolution des mentalités, de la qualité de l?enseignement dispensé et surtout de la volonté politique. Partant de ce contexte, la direction de l?éducation de Bordj Bou Arréridj a organisé au cours de cette semaine une journée portes ouvertes sur l?école privée, l?orateur s?est attardé sur les modalités fixant les conditions de création et de contrôle des établissements privés conformément au décret présidentiel n° 04/90 du 24 mars 2004. « L?école est à la base de tous progrès, et de ce fait, elle doit s?adapter à l?ère de modernisation en s?ouvrant sur de nouvelles perspectives pouvant accompagner la société dans sa mutation et susceptible de la placer au diapason des grandes nations », tenait à commenter le SG de l?éducation dans sa déclaration aux représentants de la presse nationale. Ont pris part à cette journée des cadres de l?éducation, cependant les chefs de daïra et les P/APC partenaires incontournables dans ce processus, ont brillé par leur absence. On apprend également qu?une commission chargée de la réception et de l?étude des dossiers a été installée et que les cahiers de charges sont disponibles au niveau de la DE. Un député d?El Islah, présent à cette réunion, avait exprimé à sa manière des réserves vis-à-vis de ce projet « si on nous avait consultés, on aurait notre mot à dire, hélas... ». Enfin le directeur de l?éducation, pour dissiper les appréhension, expliquera que ces écoles privées seront soumises au contrôle du ministre de l?Education concernant les programmes, les inspections et les orientations pédagogiques.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)