Algérie

Blida : La radio internationale inaudible

La radio internationale, considérée aussi comme étant la seule station de l'ENRS qui assure l'information en continu, est très mal captée dans plusieurs régions du pays. A Blida et ses environs, à titre d'exemple, il est quasi-impossible depuis quelques mois de suivre ses programmes sur la bande FM, puisque la qualité d'écoute de cette radio est médiocre à cause, sans doute, d'un problème technique au niveau de son émetteur. Lors de son passage à Chréa (hauteurs de Blida), il y a de cela plus de deux mois, pour inspecter la station de télédiffusion (émission radiophonique et télévisuelle), Azzedine Mihoubi, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé de la communication, avait annoncé que le problème de la diffusion de la radio internationale est bien pris en charge par les services de la TDA (Télédiffusion d'Algérie). Cela est censé être concrétisé à travers la mise en service de nouveaux équipements plus performants dans le cadre de l'extension du réseau FM et de l'amélioration de la couverture et du confort d'écoute radiophonique, conformément au programme du président de la République, mettant en avant le droit à l'information. Cela étant, plusieurs auditeurs des programmes de l'ENRS, dont ceux de Blida, demeurent privés de la seule station de radio algérienne d'information en continu. Paradoxalement, il est plus facile de capter sur la bande FM, et à partir de la ville des Roses, des chaînes d'information étrangères, notamment françaises et espagnoles, à l'instar de France Info, lorsque les conditions météorologiques sont favorables, que d'écouter notre radio internationale dont les émetteurs de Chréa sont à peine à moins de 10 km à vol d'oiseau de Blida !
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)