Algérie - Revue de Presse

Blida



Jeunesse ou vieillesse estudiantine 40 000 étudiantes et étudiants, 6 centres d?hébergement, des amphithéâtres dans chaque faculté, des aires de jeux un peu partout et une salle de sports performante ayant déjà abrité une rencontre internationale de volley-ball, des moyens d?impression et de photocopie ainsi que des ordinateurs dans chaque bâtiment mais... cela s?arrête à cet inventaire ! Il est curieux de constater qu?il n?existe aucune publication, aucun périodique servant de lien entre toute cette masse de futurs cadres et encadreurs ; aucune activité sportive de performance alors que dans un temps pas aussi loin, les sports collectifs étaient l?apanage des étudiants ; pas d?animation culturelle, de confrontation de troupes théâtrales formées d?étudiantes et d?étudiants ; pas de ciné-clubs et point d?invitation de sommités dans des domaines aussi variés que le cinéma, la peinture, la musique, le théâtre. Curieusement, on serait enclin à croire que le niveau d?instruction se trouve alors meilleur. « Le constat fait peur pour le devenir de cette nation », a assuré un ancien inspecteur de langue, aujourd?hui à la retraite et qui assure des cours particuliers pour des ... ex-étudiantes ayant obtenu leur licence mais se retrouvant dépourvues quasiment du minimum pour enseigner dans le cycle moyen. « Machine à produire des diplômes », l?université de Blida, à l?instar des autres universités du pays, ne provoque pas ce déclic générateur de chocs transformateurs, se complait dans des programmes et des cours redondants et impose cet air de « se laisser vivre » préjudiciable à la longue pour tout le monde. Le père fouettard proviendrait-il de l?apport extérieur ? La question se pose avec acuité, lorsqu?un employeur recrute deux mêmes diplômés de plus de dix ans de différence : la place n?est point acquise par le jeune à qui tout manque sauf la fraîcheur de son esprit. Un ancien responsable à l?université de Blida évoquait, il n?y a pas si longtemps, les dizaines de bus qui emportaient les étudiants allant disputer des tournois sportifs et qui revenaient avec des trophées. Autres temps, autres m?urs.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)