Algérie - Revue de Presse

Biskra



Un demandeur de logement détenteur de 10 lots de terrain La prochaine distribution des logements sociaux de la ville de Biskra ne se fera pas dans l?immédiat. Nous devons prendre toutes les précautions nécessaires afin que, d?une part, ce genre de logements ne soit distribué qu?au demandeur qui le mérite vraiment et pour que, d?autre part, la remise des appartements se déroule dans la sérénité. » C?est en ces termes que Ali Malki a répondu aux journalistes qui l?interrogeaient sur les lenteurs prises par les enquêtes. Le chef de la daïra de Biskra expliquera que sur les 15 855 dossiers confiés à la commission qu?il préside et qui font actuellement objet d?examens attentifs et d?enquêtes tous azimuts auprès des services des Domaines, de l?OPGI, des impôts, du cadastre et de l?agence foncière, 2518 ont été refusés jusqu?à présent. Il s?est avéré que quelques-uns avaient déjà bénéficié d?une première attribution de logement ou d?un ou de plusieurs lots de terrain ou les deux à la fois, l?exemple de ce citoyen qui non content d?avoir obtenu de diverses municipalités et d?autres organismes fonciers 10 lots de terrain s?étonne que son dossier soit rejeté comme le stipule la réglementation en vigueur et vienne demander des comptes à l?administration, arguant qu?il ne possède plus présentement de terrains. « Je les ai vendus au fur et à mesure que je les obtenais, pour subvenir aux besoins de ma femme et mes nombreux enfants », a-t-il prétendu au chef de daïra. Ce qui est certain, c?est que la distribution des logements sociaux ne se fera pas avant le début de cet été, dans la mesure où la daïra a pris habitude de donner du temps étudier les dossiers et faire les enquêtes pour s?entourer des précautions afin de ne léser personne. Le nombre insignifiant de recours déposés par les demandeurs non satisfaits lors des distributions précédentes en témoignent.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)