Algérie

Billet


L?étranger, le polygame et le rappeur La majorité française excelle dans l?art d?allumer les contre-feux. 152 députés et 49 sénateurs de l?UMP, parti majoritaire, ont trouvé une nouvelle explication aux émeutes. Le profil de l?émeutier ne cesse de s?affiner. Ainsi, il n?est plus étranger, voyou et fruit d?un mariage polygame. Depuis une semaine, on connaît aussi ses goûts musicaux. Il n?écoute que du rap. Et surtout très premier degré. Toujours selon les élus de la majorité, les textes des rappeurs sont à prendre au pied de la lettre. Ce sont donc les rappeurs qui inciteraient les jeunes à descendre dans la rue et qui les auraient obligés à brûler les voitures. « Quelques jours après que les étrangers puis les familles polygames eurent été jetés en pâture à l?opinion publique, des responsables politiques décident de détourner le débat de ses réels enjeux, en se comportant cette fois en apprentis censeurs », écrit si justement SOS Racisme. Depuis la fin des émeutes, la droite, décomplexée, a perdu toute sa dignité en courant derrière son extrême. Jamais les thèses véhiculées par le Front national n?ont été si banalisées, si normalisées. La droite « décomplexée » est une copie usée du FN, ses priorités ne sont que des vieilles reprises de l?extrême droite. Et on se bouscule de ce côté-là, entre souverainistes, droite nationale, etc, à faire danser les Français sur des refrains qui sentent bon l?insécurité, la peur de l?étranger, l?intolérance. La haine s?est libérée. Les racistes s?affichent en victimes ou, paradoxalement, en défenseurs des libertés. La campagne présidentielle s?annonce nauséabonde. Pour la droite, c?est à celui qui tapera le plus fort contre l?étranger, à celui qui promettra le plus d?expulsions, de privations de droits sociaux... Et la gauche ? Elle est aphone, désintéressée. Occupée à se trouver un chef crédible. Et tétanisée sur le thème de la sécurité. Sans grand courage.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)