Algérie

Bensekrane Quarante milliards sur la table


Routes défoncées, trottoirs délabrés, un réseau électrique détérioré, des espaces envahis par des immondices et un oued complètement éventré et dégageant une odeur âcre. C'est l'état piteux et le décor hideux de la commune de Bensekrane qui ont provoqué carrément le courroux du wali de Tlemcen, M. Abdelouahab Nouri, lors de sa visite de travail effectuée lundi dernier dans la daïra de Bensekrane. Dans son passage à travers les dédales de cette commune, le premier responsable de la wilaya a pu mesurer le niveau de la précarité et de déliquescence sociale dans lequel s'est vautrée la population de cette daïra.    Dans la commune de Sidi Abdelli, c'est pratiquement le même décor qui s'est offert à la délégation de la wilaya. La station thermale de Sidi Abdelli et les logements relevant de l'habitat rural ont provoqué carrément l'ire du chef de l'exécutif de la wilaya, dans le sens où il n'a pas apprécié la typologie architecturale de ces habitations qui accusent un retard important dans leur réalisation. Lors d'une réunion de travail, regroupant l'exécutif de la wilaya avec les représentants des citoyens des communes de Bensekrane et Sidi Abdelli, ces derniers n'ont pas manqué d'exposer en vrac leurs préoccupations liées principalement à la dégradation du cadre de vie, l'absence de centres de santé, l'habitat, l'emploi, l'absence de réseau d'assainissement, le transport scolaire, la dégradation du réseau routier, l'enclavement sont toute une kyrielle de contraintes qui a pesé d'une manière implacable sur le cadre de vie des citoyens pour le rendre bien contraignant. Prenant la parole, le wali de Tlemcen, visiblement touché par l'état de quasi-abandon de cette commune, n'a pa manqué de prendre une série de décision visant particulièrement l'amélioration du cadre de vie du citoyen. Ce programme consiste dans le raccordement de la région au gaz naturel pour une enveloppe de 45 milliards et dont l'arrivée est imminente. La réalisation d'un projet de 100 logements sociaux, la réhabilitation de Oued Ysser, la réhabilitation du réseau électrique du boulevard central de la commune et des quartiers. Dans le même sens, il a instruit les responsables locaux de tenir avec l'exécutif de la wilaya, une réunion immédiate afin de recenser toutes les préoccupations et autres besoins de la population, afin de mettre en place un plan de financement d'envergure visant l'amélioration du cadre de vie des citoyens. Concernant l'habitat rural, le premier responsable de la wilaya a instruit le directeur de la DLEP d'arrêter, dans l'immédiat, les travaux du projet de l'habitat rural afin de les uniformiser avec leurs semblables à travers la wilaya. Concernant la station thermale de Sidi Abdelli, le wali de Tlemcen n'est pas allé du tout avec le dos de la cuillère en indiquant : «Je veillerai en personne à suivre ce projet de réhabilitation de cette station afin d'en faire une structure touristique de haut niveau et dotée de moyens modernes. Même s'il faut mettre 40 milliards, je n'hésiterai pas à les mettre sur la table», fera-t-il observer. Dans cet élan, il a instruit le DLEP pour entreprendre des travaux d'aménagement au niveau de cette station et la réalisation d'aires de jeux dotées de toutes les commodités. Au sujet du logement social, le chef de l'exécutif et séance tenante a instruit le directeur de l'OPGI de mener conjointement avec les directeurs de la CNEP et l'EPLF, pour assurer le transfert des logements promotionnels à la charge de leur entreprise vers le social afin de faire la demande qui va crescendo. «Je vous promets de revenir une autre fois pour voir ce qui a été fait et je ferai en sorte de suivre dans les détails le programme qui sera lancé incessamment par la wilaya en faveur de cette daïra, a clôturé le wali de Tlemen son intervention sur une ovation du public qui a apprécié la fermeture et la prestance avec lesquelles le premier responsable de la wilaya a pris ses décisions.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)