Algérie

BENI-SAF Des pans de musique pour panser la douleur

L'école de formation technique de la pêche et de l'aquaculture de Béni-Saf accueille, depuis vendredi, un groupe de 37 enfants malades du service de pédiatrie du CHU (ex-Maillot) de Bab-El-Oued (Alger), accompagnés de leur encadrement médical et parental. Affectés chroniques, ces malades sont incroyablement unis dans une association, l'association «Amine» et formant un groupe musical. Pour les uns, malades à vie, pour les autres, la lutte plus dure, mais tous sont unis pour le bien et pour le pire. Amine, c'est aussi le prénom de cet enfant de 10 ans, cancéreux, mort 03 jours après avoir pris part à la première chorale de l'association, il y a 10 années de cela. Les mômes, âgés tous entre 04 et 14 ans, sont venus dans la région non seulement pour profiter d'un séjour agréable dans une région à découvrir sous la direction d'une équipe pluridisciplinaire (médecins urgentistes, psychologues, éducateurs, soigneurs, et même pour certains, de l'un des parents) mais aussi, pour donner des concerts de musique andalou et jouer en chorale polyphonique. Cette pratique entre dans le cadre de l'effort d'humanisation des soins que l'équipe médicale essaye de développer. La pratique vise aussi à soulager la douleur et à réduire l'impact de la maladie sur le développement de l'enfant. Des sorties sont organisées en plein air dans des différents sites de la région de Béni-Saf (forêts, plages, montagnes..). Parallèlement à ces actions, l'encadrement médial essaye de développer la réflexion sur des problèmes qui touchent à l'accompagnement de l'enfant en fin de vie, à la prise en charge de la douleur à la problématique de la prise en charge des malades chroniques, à l'annonce du diagnostic à travers des journées et des séminaires ateliers avec, parfois, des animateurs d'outre-mer. Mais, la musique reste aussi pour eux une autre motivation, une autre forme de médication pour lutter contre la maladie. Ils la perfectionnent admirablement. Le groupe, en dépit de sa composante, en mal de santé, donne tantôt des concerts de la musique andalou, tantôt joue en chorale polyphonique. Au programme de leur séjour, l'association «Amine» s'est produite, hier dimanche en fin d'après-midi (18h), à la Maison de la Culture d'Oran. Aujourd'hui (lundi), elle sera à Tlemcen et demain (mardi), à Aïn-Témouchent, toujours aux mêmes endroits et aux mêmes horaires (Maison de la Culture, 18h). Un dernier spectacle sera donné, mercredi, à l'hôtel Dziri de Ghazaouet. Un mot, le spectacle vaut amplement le déplacement. Puis, jeudi, à la veille du départ, une grande soirée musicale sera donnée cette fois-ci, à leur honneur, à leur lieu de résidence, l'école de pêche de Béni-Saf et qui sera animée par un groupe témouchentois. Auparavant, dans la journée, ces invités d'honneur devront se mesurer avec les enfants d'une association bénisafienne d'handicapés «Sidi Boucif (Béni-Saf) dans des concours de dessins, travaux manuels... Une grillade de poissons sera aussi organisée à midi en plein air. Enfin, des cadeaux seront remis aux lauréats fournis par ceux qui ont eu l'honneur de prendre en charge ce séjour en l'occurrence l'école, le MPTH (ministère de la pêche), la wilaya de Aïn-Témouchent, et les Lions ?'club, une ONG internationale représentée en Algérie. Enfin, dire que ces enfants malades jouent des pans de musique pour panser leur douleur c'est tout simplement un exemple de courage exceptionnel, à méditer. Bon retour et prompte guérison les petits!
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.

email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)