Algérie

Benghabrit


Benghabrit
La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit, a rencontré, hier, les membres de la commission de l'éducation, de la recherche scientifique et des affaires religieuses de l'Assemblée populaire nationale (APN). La séance de travail, qui s'est déroulée à huis clos, a duré plus de trois heures, durant lesquelles, la première responsable du secteur de l'éducation a tenté de "convaincre les députés".À sa sortie de la commission, la ministre de l'Education a assuré que "tout s'est bien passé et que les députés présents ont souligné la pertinence des améliorations pédagogiques préconisés par la réforme", en soulignant que "la rencontre a porté sur les problèmes que vit le secteur de l'éducation de manière générale. Mais deux points revenaient régulièrement, à savoir la philosophie des programmes de seconde génération et la question des contractuels". La ministre a indiqué, en outre, que "les députés ont demandé l'organisation d'une journée d'étude parlementaire sur l'école et ses défis, pour d'avantage d'éclaircissements".Evoquant la contestation des enseignants contractuels, Mme Benghabrit a renouvelé son appel à un retour aux classes et à la reprise des cours, soulignant, pour convaincre, qu'"un énorme effort est consenti par la Fonction publique". En effet, selon la ministre, un accord a été trouvé avec la Fonction publique pour joindre les deux systèmes de recrutement de la Fonction publique. "Il y aura une bonification assez conséquente au profit des enseignants, les années d'expérience seront valorisées sur une échelle de un point par année d'exercice à hauteur de six points", a précisé la ministre de l'Education. Tout en réitérant la détermination du ministère à trouver une solution à ce problème, la ministre a appelé les enseignants contractuels à réintégrer leur poste de travail et à s'inscrire au concours de recrutement dont le délai sera clôturé bientôt afin de ne pas laisser passer cette opportunité. "Tout se fera dans la transparence. Je m'engage personnellement à ce que toutes les modalités du concours se déroulent dans la transparence, ainsi que le concours. Pour ce faire, nous allons appliquer les mêmes méthodes que pour le bac, à savoir l'anonymat des copies et les corrections se dérouleront dans une autre wilaya", a insisté Mme Benghabrit.DJAZIA SAFTA


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)