Algérie

Ben Omar

Le marché informel revient Décidément, le marché informel, reprend du poil de la bête au quartier de Ben Omar où affluent, depuis quelque temps, d?importants contingents de marchands ambulants. Aujourd?hui encore, des vendeurs à la criée, venus pour la plupart d?horizons divers, squattent les trottoirs et ?uvrent à la résurrection de ce fléau qui prend des proportions alarmantes inexorablement. En somme, l?accalmie qui a suivi, dans un passé récent, l?assainissement du quartier de cette calamité appelée communément « souk el fawdaoui », aura été finalement de courte durée. En conséquence, une atmosphère de précarité et son contrecoup des ordures laissées sur place menacent peu à peu la quiétude des riverains. L?exemple aidant, des étals de fortune de denrées alimentaires d?origine douteuse et des dates de péremption qui restent sujettes à caution poussent, sans crier gare, aux abords du stade communal de Benhaddad. En tout cas, l?interdit reprend de plus belle à l?autre bout de la rue, notamment à l?intérieur même de la station de transport urbain de proximité, où des étals de fruits et légumes sont exposés à même le sol. Du point de vue de certains tenanciers de boutiques, la conjoncture actuelle doit interpeller les autorités locales, car dans une certaine mesure, cela engendre un important manque à gagner.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)