Algérie

Ben Mlouka Belkacem (Gdyel)

Un village d’un autre âge Vivant en large du progrès et des bienfaits du développement, les habitants de Ben Mlouka Belkacem, une importante agglomération relevant de la commune de Gdyel, crient leur détresse et scrutent l’horizon, dans l’espoir d’y déceler les signes annonciateurs de lendemains meilleurs. Cependant, leurs attentes risquant de ne jamais prendre fin, ils continuent à broyer leur pain noir et à espérer. Un village d’un autre âge !! Situé à près de 4 kilomètres de Gdyel, chef-lieu de commune et de daïra, Ben Mlouka ressemble plus à l’un de ces villages d’un autre âge que l’on ne voit plus que dans les anciens films sur le Far West d’avant la Fédération. Ici, à défaut d’une voirie digne de ce nom, les habitants ont droit à des voies criblées de nids de poule, de cratères et de crevasses. A 80% impraticable, la voirie a besoin d’une sérieuse et urgente réhabilitation. Ici, il n’y a pas non plus de trottoirs ou d’alignement. Egalement défaillant, l’éclairage public n’est pas plus performant et nécessite une meilleure attention. Sur l’ensemble du réseau, il n’y a que sept ampoules et autant de points lumineux dans ce village. Concernant l’habitat, nos interlocuteurs assurent que, dans leur grande majorité, les constructions datent des années 20 du siècle dernier. Ployant sous le poids de l’âge, du fait des intempéries et de l’absence d’entretien, la plupart des logements ont besoin d’être retapés si l’on veut éviter les mauvaises surprises. Cependant, leurs occupants appartenant aux couches défavorisées, ces constructions ne peuvent être réhabilitées que si l’Etat leur apporte son soutien, comme il l’a si bien fait ailleurs, dans le cadre du programme de réhabilitation de l’habitat rural. Dans sa partie est, Ben Mlouka, n’est pas doté de réseau d’assainissement. Pour pallier cette carence, les gens recourent toujours aux fosses septiques, en fait, à d’immenses trous d’où se dégagent, surtout en été, des émanations pestilentielles. Egalement défaillant, le service de nettoiement est souvent tributaire de l’humeur du conducteur du camion affecté au ramassage des ordures ménagères. Ici, l’amoncellement des saletés attire des nuées de mouches, de moustiques, de rats et des meutes de chiens errants. Ces animaux et insectes étant des plus nuisibles, le risque est grand pour les habitants, notamment pour les enfants. D’autres part, les fosses septiques ne répondant pas aux normes d’hygiène, le risque de contamination des sources d’approvisionnement en eau potable est bien réel. En effet, l’été étant propice aux maladies à transmission hydrique, attention donc aux MTH ! Dévalorisation du travail de la terre La région étant à vocation agricole et le travail de la terre dévalorisé, presque plus personne n’ose s’y aventurer de crainte d’y laisser des plumes. Cependant, confient nos interlocuteurs, si l’Etat consent à nous venir en aide pour l’acquisition des équipements, les semences et autres intrants agricoles, nous sommes disposés à redonner vie à l’agriculture. Une salle de soins pour 1100 âmes Sur le plan de la santé, les 1100 habitants de cette agglomération ne disposent que d’une salle de soins. Ceci étant bien en deçà des besoins réels de la population, nos interlocuteurs demandent que ce volet soit mieux doté. A cette fin, ils réclament la construction d’un établissement public de santé de proximité ainsi que l’acquisition d’une ambulance et l’instauration d’une permanence de nuit pour la prise en charge des urgences. Tourisme, des potentialités non exploitées Dieu ayant doté Ben Mlouka du lac Telamine, un magnifique site classé zone humide, les responsables du tourisme devraient voir dans quelles mesures ils peuvent mettre à profit ce don du ciel pour le rentabiliser. Lieu de rencontre de nombreux oiseaux migrants, le site gagnerait à être équipé en infrastructures d’accueil et d’hébergement pour les milliers d’Oranais à la recherche de fraîcheur. Au fait, qu’attendent les promoteurs pour faire fructifier leur argent dans ce créneau d’avenir ? S’étendant sur plus de 1100 hectares, le lac reçoit en moyenne 12000 oiseaux migrateurs et recèle divers poissons. Cependant, par manque d’imagination, de vision ou tout simplement pour incompétence, le beau site a été transformé, au fil du temps, en décharge où des inconscients déversent leurs saletés. Plus grave encore, pour se débarrasser des eaux usées, des communes du voisinage les jettent, tout simplement, dans le lac. Avec le temps et les interactions entre les matières que l’on y jette imprudemment, c’est une véritable bombe écologique à retardement que l’on est en train de préparer pour les générations montantes. Absence d’infrastructures de loisirs Bem Mlouka étant dépourvu de lieux de loisirs et de détente, les jeunes rongent leur frein et prennent leur mal en patience. Condamnés à l’oisiveté et n’ayant même pas de cafétéria, centre culturel ou structure sportive de proximité, où ils pourraient «tuer le temps» ou s’adonner à la pratique de leur sport favori, les jeunes doivent se déplacer à Gdyel ou à Oran pour se défouler. Le soir, épuisés et sans le sou, ils font le chemin inverse pour s’enfermer à double tour et attendre que le jour se lève. Ceci fait que Ben Mlouka ressemble plus à un dortoir qu’à autre chose. A quand un marché ? Pour leur approvisionnement en légumes et autres denrées alimentaires, les habitants doivent faire le déplacement à Gdyel. D’après des indiscrétions, ceux qui préfèrent faire leurs achats dans l’unique boutique du village, doivent payer plus cher qu’ailleurs les produits dont ils ont besoin. Face à cette pénible situation, les gens continuent à s’interroger sur le sort des engagements pris par les élus lors de leurs campagnes électorales. Mokdad Abbès & N.M.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
ادعوكم ل زيارة هده القرية و الاطلاع على الاوضاع المزرية وشكرا
mokadem ahmed - attaché comercial a sonelgaz - ben mlouka gdyel oran, Algérie

19/08/2012 - 38096

Commentaires

ادعوكم ل زيارة هده القرية و الاطلاع على الاوضاع المزرية وشكرا
mokadem ahmed - attaché comercial a sonelgaz - ben mlouka gdyel oran, Algérie

19/08/2012 - 38094

Commentaires