Algérie

Béjaia, Routes : de petits chantiers en attendant mieux

Le projet de bitumage en bicouche du tronçon routier reliant le carrefour d’Assaka au CEM Hammouche Malek sur une distance d’un kilomètre trois cents, vient d’être réceptionné par l’APC de Bouhamza et les services concernés. Cette opération s’inscrivant dans le cadre des PCD de cette année n’est en fait qu’un travail d’achèvement de ce qui a été entrepris auparavant. Selon les responsables de l’APC, cette enveloppe de 470 millions de centimes ne peut néanmoins suffire à refaire tout le tronçon qui s’étale sur 1,5 km environ, ce qui nécessitera des dépenses supplémentaires pour son achèvement. Les habitants, malgré leur mécontentement, sont quand même soulagés par cette réalisation, mais restent pessimistes et appellent les autorités compétentes à l’inscription d’une deuxième tranche et d’une enveloppe plus conséquente.

Les premiers bénéficiaires de ce tronçon ne peuvent être que les potaches de différentes localités fréquentant le CEM du village Mahfouda, qui rentraient par le passé en classe ou chez eux les souliers pleins de gadoue. Ensuite, viendront les usagers piétonniers et les automobilistes pour qui il constitue un raccourci idéal.

De ce fait, c’est un énorme travail qui attend les responsables en charge de cette question. La raison en est toute simple, le réseau routier, dans sa globalité, se trouve dans un état de délabrement avancé à plusieurs endroits, difficiles à recenser tant leur nombre est important. Le caractère rural et le relief difficile de la commune aidant, plusieurs routes et bretelles, surtout celles situées en dehors du périmètre urbain, n’arrangent ni le piéton ni les automobilistes.

En tout état de cause, les autorités locales n’ont pas ménagé d’efforts pour réhabiliter les routes avec le peu de moyens existants, en procédant aux petits travaux de réparation sur des axes routiers restés sans aménagement.

Mais la solution reste la concrétisation de tout le programme de projets que la commune a proposé à l’administration.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)