Algérie

Béchar: Réalisation d'une station de traitement et épuration des eaux usées à Taghit

Une enveloppe financière de 180 millions de dinars a été dégagée par le secteur des ressources en eau pour la réalisation d'une station de traitement et épuration des eaux usées dans la commune de Taghit (Béchar), a-t-on appris auprès des responsables de cette collectivité. Les travaux de réalisation de ce projet, qui permettra le traitement de plus 20 000 M3 d'eaux usées/J, de la même commune et de la localité de Brika, ont été lancés récemment, a-t-on précisé. Cette station, en plus de son apport au traitement et épuration des eaux usées de ces deux localités, mettra un terme à la pollution à laquelle fait face une importante partie de la palmeraie de Taghit, ou s'effectue actuellement les rejets des eaux usées, a-t-on précisé. Cette palmeraie estimée à plus de 19 000 palmiers-dattiers producteurs est entourée de plusieurs parcelles agricoles d'un intérêt économique et écologique très important pour cette région à vocation essentiellement touristiques, a-t-on signalé. Cette station est inscrite aussi au titre des efforts de protection de l'environnement, de l'amélioration du cadre de vie et surtout pour la réutilisation des eaux traitées à des fins agricoles, a-t-on encore ajouté. Les travaux de réalisation d'une autre station similaire sont également prévus avant la fin du premier semestre de l'année en cours dans la perspective de la prise en charge des eaux usées des localités de Zaouia El Fougania et Berrebi sur le territoire de la même commune, a précisé la même source. Le secteur des ressources en eau est actuellement en phase de finalisation des études de projets similaires au profit des communes de Tamtert, Erg Farradj, et Mechraa Houari-Boumediene, selon un responsable de la direction locale de ce secteur. Considérées comme la solution adéquate aux problèmes des rejets dans la nature des eaux usées, ces stations répondent favorablement aux nécessités de protection de l'environnement, de la biodiversité et de la gestion et traitement des eaux usées à travers ces collectivités rurales, a-t-on expliqué. Les travaux de réalisation d'une station du même type sont en voie de réception au niveau du chef lieu de la commune frontalière de Beni-Ounif, d'une capacité de traitement quotidienne également de 20 000 M3, a-t-on ajouté.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)