Algérie - Revue de Presse

Béchar : La décharge de la honte



Alors que la ville pensait s?être débarrassée de la prolifération des déchets qui s?amoncelaient çà et là à travers les quartiers, après une campagne d?envergure lancée il y a une année, voilà qu?une décharge publique signalée par les citoyens vient d?être créée sur l?ancienne route de Kénadsa. L?endroit non fréquenté, se trouvant à quelques centaines de mètres des agglomérations (Béchar Djédid et la zone industrielle), est propice pour la création d?une décharge insalubre et clandestine. Sur place, nous avons pu constater les dégâts que peut engendrer une telle initiative sur l?environnement et les cités proches. Des camions des services communaux déversent chaque jour des tonnes de toutes sortes de déchets sur un terrain vague, agressant un milieu déjà pollué. Pourtant, les citoyens se souviennent que l?an dernier les responsables communaux avaient tenté d?infliger, après plusieurs avertissements, des amendes aux cafetiers et restaurateurs qui faisaient fi des règles élémentaires d?hygiène en jetant pêle-mêle des ordures ménagères sur la place de la République, en plein centre ville. Ces mêmes responsables, pour justifier leur action, avaient brandi la loi n°1-19 du 12 décembre 2001 relative à la gestion, au contrôle et à l?élimination des déchets pour sanctionner ces commerçants. Ici, on se demande si cette loi qui préserve l?environnement contre de multiples atteintes s?applique uniquement aux personnes physiques et non aux personnes morales. En tout état de cause, les citoyens relèvent jusqu?ici l?absence de réactions des pouvoirs publics locaux car l?existence de cette décharge publique non contrôlée est incontestablement en porte à faux avec la volonté exprimée des autorités locales de lutter sans cesse contre la prolifération des déchets ménagers qui empoisonnent la vie des habitants.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)