Algérie

Bechar

Touiza au Ksar Mougheul Les jeunes Moughlis ont renoué avec la tradition séculaire de la Touiza pour réparer les dégâts causés au Ksar Mougheul par les dernières pluies qui se sont abattues sur la région de Bechar les 28 et 29 octobre dernier. M. M’rah, président de l’association Tamesrit, qui œuvre pour la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel du ksar confiera à la Voix de l’Oranie que, vu les importants dégâts causés par les dernières intempéries au niveau du ksar Mougheul réhabilité depuis peu, son association n’est pas restée les bras croisés. Elle a d’abord listé les brèches à colmater et organisé une opération de volontariat pour ramasser les gravats. Ensuite, elle a lancé une campagne de sensibilisation de la population pour une cotisation des fonds nécessaires aux travaux de restauration. Un artisan local en maçonnerie s’est porté volontaire pour effectuer la restauration à moindre prix. Il faut rappeler que le ksar Mougheul qui surplombe une oasis verdoyante a été érigé à cet endroit, selon les anciens, depuis neuf siècles déjà. Les Moughlis, tout comme les Boukaïssis et les Ouakdis conversent entre eux en tamazight et en arabe dialectal. Leur ksar repose sur l’une des plus importantes nappes phréatiques de la région. Il est à noter qu’un projet d’alimentation de la ville de Bechar en eau potable à partir de la nappe de Mougheul est en cours de réalisation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)