Algérie

Azazga

Azazga
Spécialisée dans les arts martiaux, une école a été ouverte dans la ville d'Azazga et destinée aux jeunes à partir de l'âge de 5 ans.Les disciplines de karaté-do, vo-vietnam et aïkido, en plus de l'aérobic, sont assurées par un couple de sportifs qui ont voué leur vie à la formation des jeunes. Hammiche Chioute a 17 ans d'expérience dans ces sports et a réussi à former, en compagnie de sa femme, de véritables champions. Deux de leurs élèves se sont déjà envolés, l'un pour la France et l'autre pour le Canada.Participant souvent aux championnats nationaux en ces diverses disciplines, l'école compte un effectif de plus de 350 athlètes (filles et garçons), parmi lesquels figurent quatre champions de wilaya (1er dan, ou ceinture noire) en aïkido et karaté-do, âgés tous de 8 ans (trois filles et un garçon). Il s'agit de Sara Imène, Nouara Idir, Houri Massy et Elena Rabhi. Il faut noter aussi que dans cet effectif, figurent des enfants atteints de mongolisme.«Ces derniers affichent un véritable bonheur lors de leurs exercices sportifs, particulièrement dans l'aérobic», constatent les deux maîtres formateurs qui n'hésitent pas à organiser des réceptions de fin de saison au profit de tous les élèves.A signaler l'obtention triomphale, le 23 juillet dernier à Jijel, par Yamina, la formatrice, de son 2e dan devant des centaines d'athlètes et de maîtres en arts martiaux, à l'occasion du passage de grade du stage technique national organisé dans cette wilaya. Cheikh Hammiche, comblé, dira : «Je remercie les membres de la Fédération nationale de karaté-do, ceux des ligues de Jijel et de Tizi Ouzou, le DTN Me Amar Khodja, vice-champion du monde.» Ce que les autorités compétentes du secteur doivent savoir, c'est que ce genre d'écoles qui forment, y compris des malades, constituent une véritable bouffée d'oxygène, un refuge salvateur pour la jeunesse, sachant qu'elles constituent un rempart contre la délinquance et les fléaux sociaux.Ayant obtenu l'agrément de la DJS pour son exploitation, la salle reçoit des enfants venant de Tamda, Larbaâ Nath Irathen, Mekla, Tadmaït, Aïn El Hammam et de de Tizi Ouzou.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)