Algérie - Revue de Presse

Au-delà des célébrations



Le but n?est pas d?accorder un blanc-seing ni de tomber en pâmoison devant cette célébration de la journée de La Casbah. Le ruisseau est sec, et il ne s?enfle plus de neiges vivifiantes. Même les déesses trônent parfois dans la solitude. Dans ce qu?il y a lieu de dire à propos du patrimoine, la réalité mène souvent vers l?absurde et l?insupportable. Pourtant, une brève randonnée à la place de Martyrs, où se déroule présentement une exposition des arts et métiers traditionnels, autorise quelque espoir. Ce n?est certes pas le Pérou, mais on décèle chez la plupart des jeunes artisans, un désir, une envie de bien faire. La chose saute aux yeux. Elle rassure et réconforte. Seulement, il n?y a jamais de vents favorables pour celui qui ne sait où aller. La volonté existe. Il reste à la consolider par des gestes forts de la part des pouvoirs publics, du privé et de tous les intervenants. Les rappels, les mises en garde et les cris n?ont jamais manqué pour inciter à la préservation de notre legs culturel et populaire. Le mépris, l?insouciance, le dédain sont affichés en guise de réponse à toute cette levée de boucliers, reléguée au triste rang de simples gesticulations gorgées de nostalgie et de passéisme stérile. Le résultat est là. Morne et accablant. Notre pays perd sa mémoire, ses coutumes et ses traditions. Il s?attelle très laborieusement à combler les déficits, à rattraper le temps perdu. Il n?est jamais trop tard pour se réconcilier avec notre culture, sa beauté et son élégance. En finir avec le rituel des portions congrues, le régime des enveloppes financières rachitiques, les commémorations éphémères. Le salut est peut-être à ce prix. S?y résoudra-t-on ?


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)