Algérie

ATHLETISME - Après le report de l’AGE de la FAA


Tiyara et Brahmia entrent en course L’annulation de l’assemblée générale de la Fédération algérienne d’athlétisme prévue, initialement, jeudi dernier, a été une occasion pour revoir la liste des candidats. Si pour l’événement avorté, il n’y avait que deux candidats, à savoir Ammar Bouras et Abdennouz, il n’en sera pas de même pour le prochain rendez-vous programmé, a priori, pour le mois de février. En effet, de sources bien informées dans le monde de l’athlétisme algérien, on apprend que la course à la présidence de la FAA sera, cette fois-ci, plus ardue. Jugez-en. Les réserves formulées par les membres de l’AG jeudi dernier, sur la candidature de Abdennouz, donne lieu à de nouvelles formes d’alliances. Bouras qui devait tirer profit de l’élimination de son concurrent de la course, se retrouve contraint de faire face à de nouveaux adversaires et non des moindres. Il s’agit, entre autres de Ammar Brahmia et surtout du président déchu, Chaouch Tiyara. La candidature de ce dernier, si elle venait à être confirmée, constituerait, sans nul doute, la grande surprise. Chaouch Tiyara, comme tout le monde le sait, avait été suspendu par la tutelle en compagnie de son bureau fédéral. Une suspension qui a failli coûter cher à l’athlétisme algérien suite à l’intervention de la Fédération internationale de la discipline. C’est ce qui a poussé la tutelle, de nouveau, à invalider les résultats de l’AG élective qui avait porté Bouras à la tête de la Fédération. Le département de Yahia Guidoum avait donc tout simplement cédé. Une attitude qui a conforté le président déchu, et le voila maintenant en train de se préparer pour récupérer son «bien».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)