Algérie

Assassiné en 1998

Le procès Matoub Lounes se tiendra le 9 juillet Dix ans après son assassinat, Matoub est ‘revenu’ ces jours derniers à l’occasion de la commémoration de sa disparition. C’est, rappelons-le, le 25 juin 1998 que le chanteur et chantre de l’amazighité a été tué dans un guet-apens tendu au lieudit Tala Bounane, sur le chemin de son domicile à Beni Douala. Depuis, sa mère et sa sœur, ainsi que la fondation Matoub Lounes, réclament la vérité et une enquête approfondie sur ce meurtre qui a fait couler beaucoup d’encre et aussi de sang en emportant, lors des manifestations ayant suivi l’annonce de la mort du rebelle, trois jeunes hommes. Le 25 juin dernier, la famille, les fans, les amis et la fondation ont organisé une cérémonie du souvenir sur les lieux de l’assassinat et un dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe du disparu. La veille, un rassemblement a été organisé devant la cour de justice de Tizi-Ouzou, dans le but d’éviter que l’affaire ne soit frappée de prescription. Reçue par le procureur général, la famille a eu des assurances sur le fait que le procès allait se tenir incessamment, certainement lors de la présente session. Nna Aldjia, la mère fière et digne, devait d’ailleurs dire à la presse : « En tant que mère blessée depuis dix ans, je souhaite que le procès programmé pour le 9 juillet ne soit pas une mascarade visant à expédier et à classer définitivement l’affaire. Je veux un procès juste et je désire que l’on mette la main sur les vrais assassins de Lounes «. Elle ajoutera, martelant ses propos : « Je refuse les faux coupables car il serait injuste de salir des innocents ; ce qui importe c’est la vérité ! « De son côté, la veuve Matoub a affirmé avoir reçu une convocation pour assister au procès et qu’elle y sera. Comme elle a tenu à préciser que, pour ce qui est du procès, « je compte effectivement réagir au moment opportun après concertation avec mon avocat, mes amis et ma famille «. Le procès se tiendra-t-il après une procédure judiciaire finalisée ? Y aura-t-il une reconstitution des faits ? Autant de questions soulevées par la famille, lors du dernier point de presse tenu récemment par Malika Matoub à Tizi-Ouzou. Rappelons que les deux assassins présumés de Lounes Matoub sont en prison depuis 8 ans. Selon Malika Matoub, des éléments nouveaux ont été apportés au dossier. Gageons que, lors du procès qui sera finalement ouvert ce 9 juillet, la justice saura enfin rendre justice à tous.   M. Chabane
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)