Algérie

ASO Chlef - Mouyet Toufik (gardien de but)


«La crise financière nous perturbe» Le portier sétifien de l’ASO Chlef, Mouyet Toufik, estime que le rendement de l’équipe est perturbé par la crise financière qui secoue le club. Il estime, à juste titre, que l’argent demeure le nerf de la guerre... même en football ! Il ajoute que malgré cela les joueurs sont prêts et déterminés à prendre le dessus sur le CABBA aujourd’hui. - Est-ce que la crise financière est la seule saison de la baisse de régime de votre équipe ces dernières semaines? - Ecoutez les joueurs sont vraiment très affectés par cette crise financière. Cela s’est répercuté sur le rendement car on a toujours l’esprit ailleurs lors des matchs. C’est vrai qu’il existe d’autres raisons comme les blessures, les suspensions, etc. - Peut-on dire alors que le climat est tendu au sein du groupe ? - Non pas du tout ! Nous faisons confiance à notre président car il ne nous a jamais laissé tomber. Nous nous inquiétons c’est vrai car le football est notre seul gagne-pain. Cependant, nous nous entraînons dans de bonnes conditions et tous les joueurs sont présents. - Comment avez-vous préparé le match d’aujourd’hui face au CABBA ? - Le plus normalement du monde ! Nous avons disputé deux matchs amicaux face au SKAF et au WAM au cours desquels tous les joueurs ont participé. Lors des entraînements, l’entraîneur a axé son travail devant les buts, un secteur où l’équipe souffre de lacunes. - Comment appréhendez-vous cette rencontre? - Ce sera une rencontre difficile car le CABBA reste sur sa lancée de la Coupe arabe où il réalise d’excellents résultats. Les Bordjis vont essayer de faire de leur mieux pour nous contrer afin de s’extraire du bas de classement. Pour notre part, nous n’avons pas d’autre alternative que de gagner afin de chasser la poisse qui nous entoure quand nous jouons le CABBA. Une guigne qui dure depuis deux saisons déjà.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)