Algérie

ASM Oran

Tout n’est pas si sombre ! Au vu de la bonne humeur qui régnait hier au cours des entraînements, il semble que tout n’est pas si sombre que l’on veut bien nous le faire croire au sein de l’ASM Oran. Pour s’en convaincre, il fallait voir au stade «Bouakeul» le nombre appréciable de jeunes joueurs qui s’adonnaient de bon cœur aux exercices que leur proposaient Bendoukha et Mahrez, le tandem composant la barre technique d’El-Djemîia.Selon les technicos des «Verts et blancs», si la situation financière du club n’a pas permis de faire des folies en matière de recrutement -ce dont rêve tout technicien, bien entendu !- il n’en demeure pas moins que beaucoup d’éléments, accourus de tous les coins d’Algérie, sont venus tenter leur chance à l’ASMO, un club qu’ils considèrent tous comme un formidable tremplin dans leur carrière future. Ne pouvant tous les retenir bien évidemment, les responsables asémistes ont profité de la notoriété du club pour effectuer un très bon enrôlement à moindre frais, sans pour cela altérer la valeur de l’effectif. Un groupe déjà riche de sa pépinière de talents en herbe… Et c’est ainsi qu’aux jeunes Boualem, Kaïd Ameur, Soumeur, Mohammadi, Oumamar, Nessakh, Boutaleb, Kabbès pour ne citer que ceux-là, sont venus s’ajouter les Merghab (US Biskra), Derbal (AS Khroub), Ramel (OM Ruisseau), Boutalbi (OM Arzew), Ould Haddou (USM Témouchent), Ould Lakhdar (CR Témouchent), Tounkob (WA Tlemcen), Boughaba (USM Harrach), Sanaâ (USM Harrach), Tahar (GC Mascara), Belghalia (CR Témouchent) et Benmessaoud (US Remchi), des joueurs pratiquement inconnus au plan national mais très bien ciblés par Bendoukha pour leurs qualités techniques et morales. Et sur ce plan nous pouvons entièrement faire confiance au coach asémiste… Quant aux recrues et aux jeunes pousses, soyons certains qu’elles feront tout pour briller au firmament du football national et réussir ce que d’autres ont réussi avant eux. C’est d’ailleurs tout le mal que nous pouvons leur souhaiter ! Des «anciens», s’il ne restera plus que Mazari, Berrane, Seddoud, Chafi ou Bouhedda, nombre de supporteurs disent ne regretter que Boumechra, Bouazza et (surtout) Loukili. Notons quand même que les cas Sari et Ghoul restent en suspens. D’ailleurs, ce dernier qui devait être prêté pour une saison au MC Oran ne le sera finalement pas puisque le président du club voisin n’a pu aligner cash, hier, les 150 millions exigés par les dirigeants de l’ASMO. Toutefois, il se pourrait que le gardien asémiste revienne à de meilleurs sentiments, si M. Tekkouk, le président pressenti, venait à se mettre définitivement d’accord -on dit que cela se scellera cet après-midi- avec le comité asémiste. Il ne restera plus alors qu’à officialiser légalement les choses, et ce, en provoquant les assemblées générales (ordinaire et élective). B. Sifal
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)