Algérie - Revue de Presse

Arthur et Claire ou la quête du bonheur...




Journées du film européen à la Cinémathèque algérienne
Publié le 29.02.2024 dans le Quotidien l’Expression

La cinémathèque d'Alger, sise à la rue Larbi ben M'hidi continue à projeter de très bons films dans le cadre des huitièmes Journées du film européen. Mardi dernier, le public a eu le plaisir d'assister à un long métrage, une coproduction austro-germano-néerlandaise. Intitulé Arthur et Claire le film a été diffusé en allemand, sous-titré en anglais. Le film fait rencontrer deux personnes, l'un la cinquantaine et l'autre, la trentaine. Tout deux sont las de la vie car ils trainent un poids lourd sur le coeur et veulent en finir avec la vie. En effet, Arthur se rend à Amsterdam pour son dernier voyage pour mettre fin à sa vie de manière autonome dans une clinique d'euthanasie mais il y rencontre Claire, la trentaine, qui était sur le point de se suicider avec des pilules. Arthur parvient à l'empêcher de passer à l'acte. Au fil de la discussion sur le sens de la vie, Arthur et Claire ont fait un compromis; c'est de passer une dernière soirée ensemble, le tout dans un humour bien dosé. Vont-ils finir par se suicider? Ce qui est sûr est que le film met en scène l'évolution psychologique de ces deux individus qui vont réapprendre à aimer la vie petit à petit au fur et à mesure que la nuit s'allonge tout en faisant connaissance. Le film poétique à souhait qui fait aussi un clin d'oeil aux sonorités des langues de l'un et de l'autre est une comédie noire qui se base sur les dialogues et la confrontation en gros plans de ces deux personnes fortes de caractère. La musique s'insinue dans tout doucement dans ce film affirmant qu'elle adoucit réellement les moeurs et permet aux personnes parfois las de se réconcilier avec leur moi intérieur. Le film qui se déroule presque comme une road movie, laisse le temps couler de la réflexion, tout en mettant parfois en scène des séquences d'action bien mouvementées. Comédie romantique rehaussée souvent de gros plans sur les visages des antagonistes, le film épuré laisse s'échapper une aura de douceur et de chaleur malgré la froideur du sujet abordé. Le film nous permet de repenser la vie autrement lorsqu'on rencontre peut-être la bonne personne. Cette belle âme qui contribue au final à vous guider à vous réconcilier à vous-mêmes et ainsi avec le monde qui nous entoure....Pour info, l'acteur principal, Josef Hader, qui est également auteur, scénariste et réalisateur a signé le scénario de ce film. C'est un humoriste autrichien et star du stand-up, très connu depuis des décennies pour son humour noir. Cet esprit est également omniprésent dans ce film. Lors du débat l'ambassadrice d'Autriche avouera que son pays est obsédé par l'idée de la mort, et cela s'en ressent y compris dans son cinéma. Film triste et dramatique, laisse pressentir malgré tout une brèche vers l'espoir, car après bien avoir tourné en rond en calèche, couru sur le pont, les deux vont se retrouver enfin dans le même bus qui les mènera sans doute à connaitre à nouveau le bonheur.. Une fin heureuse malgré l'aura mélancolique qui plane sur ce film, si ce n'est ces quelques moments de fulgurance qui viennent le sauver et le rendre si attachant au fond..
O. HIND

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)