Algérie - Revue de Presse

Après les tsunamis



100 000 morts et craintes d?épidémies La communauté internationale répondait massivement à l?appel de l?OMS pour apporter une aide humanitaire sans précédent à la suite de la catastrophe qui a frappé, dimanche dernier, l?Asie du Sud. L?Organisation mondiale de la santé (OMS) exprimait, quant à elle, la crainte que des épidémies consécutives aux raz-de-marée ne fassent encore plus de morts que les vagues géantes. C?est pourquoi, Yvette Stevens, coordinatrice adjointe de l?ONU pour les secours d?urgence, a annoncé qu?on allait demander un montant record aux pays donateurs qui devrait dépasser 1,6 milliard de dollars (la somme réclamée pour la reconstruction de l?Irak après l?offensive américaine). La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a demandé, également, une aide de 44 millions de dollars (32 millions d?euros). Les plans de secours doivent faire face au nombre des personnes déplacées qui, lui aussi, est très élevé. Il y a un million de personnes déplacées au Sri Lanka, 29 000 en Thaïlande et un millier en Inde », a déclaré Marie-Françoise Borel, une porte-parole de la Croix-Rouge. Alors que le bilan humain ne cesse de s?alourdir, atteignant - hier - plus de 100 000 morts, les pertes économiques dans les huit pays dévastés devraient représenter, selon l?Insurance Information Institute (New York), « plusieurs milliards de dollars ». Cependant, indique cet organisme international, le coût du séisme et des raz-de-marée devrait rester « modeste » pour les compagnies d?assurance, en raison du faible nombre de personnes assurées dans cette zone. Hier, George W. Bush a annoncé la création d?une coalition internationale de secours aux victimes des raz-de-marée en Asie, regroupant dans un premier temps les Etats-Unis, l?Inde, l?Australie et le Japon. Tout en souhaitant que d?autres pays allaient rejoindre cette coalition, le Président américain s?est également déclaré favorable à la création d?un système d?alerte mondial sur les raz-de-marée. L?armée américaine a envoyé 20 avions et dérouté une douzaine de navires, dont le porte-avions USS Abraham Lincoln et les cinq navires qui l?accompagnent, et l?USS Bonhomme Richard, avec six navires. A signaler que le séisme qui a provoqué des tsunamis dévastateurs était tellement puissant que des vagues meurtrières sont parvenues sur la côte Est de l?Afrique, à plus de 6 000 km, tuant au moins 40 pêcheurs en Somalie, où 60 autres sont portés disparus, 10 personnes en Tanzanie et 1 au Kenya. Les raz-de-marée ont également entraîné des hautes marées dans l?océan Pacifique, notamment dans les îles Fidji, les Samoa américaines, la Nouvelle-Zélande et Hawaï, situées entre 9 000 et 12 000 km de l?épicentre du séisme, selon les experts. En Inde, les vautours commençaient à affluer dans les zones où les dépouilles étaient laissées à l?air libre.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)