Algérie

Après la mise en détention de deux jeunes à Béchar


Vive tension à Beni Abbès La mise en prison, il y a deux semaines, de deux jeunes âgés entre 27 et 30 ans à Beni Abbès (240 km au sud de Béchar) continue de susciter une vague de protestations de la population locale dans cette commune. Les faits : la population de Beni Abbès en liesse célébrait comme à l?accoutumée et selon la tradition ancestrale le 7e jour du Mawlid Ennabaoui echarif, fête à laquelle participaient les habitants et de nombreux visiteurs estimés, d?après le président de l?association Ouarourout de solidarité et revivification des traditions, à 15 000 personnes. Sur l?esplanade de la ville se déroulaient les festivités animées par la troupe d?El Baroud. Un homme conduisant un véhicule voulait se frayer un passage au milieu de la troupe en extase et aidé en cela, selon la version de l?association, par deux policiers en civil dont l?un serait un parent du conducteur du véhicule. Il est immédiatement empêché par un cordon du service d?ordre mis en place par les organisateurs. Le conducteur passe outre les injonctions et fonce au milieu de la troupe d?El Baroud en débitant, selon des témoignages reçus, des propos obscènes. La situation dégénère. Des jets de pierres sont alors lancés contre la voiture dont le pare-brise est brisé. Le lendemain, deux jeunes sont arrêtés et incarcérés par le juge d?instruction suite à une plainte. La réaction de la population fut instantanée. Un mouvement de protestation en faveur des deux jeunes pour leur libération est déclenché suivi d?un rassemblement au niveau de la commune. Un comité des sages de la ville constitué aussitôt pour désamorcer la tension est reçu par les autorités locales et le juge d?instruction qui avait ordonné la mise en détention des mis en cause. La population de Beni Abbès continue d?exiger leur libération considérant leur incarcération comme étant arbitraire. Selon le président de l?association locale, le juge d?instruction a promis leur libération samedi dernier, mais il aurait révisé entre-temps sa position en les maintenant toujours en prison, attisant la tension dans cette paisible commune touristique.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)