Alger - Revue de Presse

ANSEJ Une formation pour 400 chefs d'entreprises


Dans le cadre d'une nouvelle approche visant à réorganiser le dispositif d'aide et d'accompagnement mis en place en direction des porteurs de projets, afin de le rendre plus performant, l'ANSEJ de Constantine projette de former 4OO chefs d'entreprises, au cours de cette année 2OO8. «Dans le cadre de cette nouvelle approche», explique M. Belmili, directeur de l'ANSEJ de Constantine, «nous avons mis en place des accompagnements personnalisés basés sur les conseils, l'orientation et le suivi des porteurs de projets. Une fois que le candidat, c'est-à-dire le chef d'entreprise ait obtenu l'accord bancaire pour réaliser un projet de caractère pérenne, celui-ci a besoin d'être doté des outils d'une formation solide qui lui permettront de bien gérer son projet. Cette donne n'existe pas souvent dans la sphère des entrepreneurs algériens». Aussi, c'est dans cette vision que l'ANSEJ de Constantine a élaboré et entamé, cette année, un programme de formation des chefs d'entreprises, étape incontournable qui intervient bien avant celle du financement du projet. La formation est encadrée par des experts formés par le Bureau international du Travail qui dispensent des cours par des méthodes assez simples et à la portée de l'universitaire, de l'entrepreneur formé dans le centre de formation professionnelle comme de celui possédant simplement un bagage intellectuel et technique réduit à quelques connaissances sommaires dans la manière de gérer un projet. La journée d'hier, mercredi, a vu la sortie d'une promotion de vingt-cinq chefs d'entreprises qui ont reçu une formation d'une semaine au palais de la Culture Malek Haddad; formation qui a porté sur les méthodes de gestion, la comptabilité, les relations avec l'environnement, l'évaluation économique, les calculs de coûts, les calculs du seuil de rentabilité d'un projet, etc., ratios que doit maîtriser le chef d'entreprise afin qu'il puisse gérer aisément et efficacement son projet. «Depuis le début de cette année, nous avons organisé quatre sessions de formation basée sur les méthodes agréées par le Bureau international du Travail, cycles qui ont touché plus de 7O chefs d'entreprises», précise le directeur de l'ANSEJ de Constantine. Pour ce qui concerne la question primordiale du financement de projet, le directeur de l'ANSEJ de Constantine nous a donné rendez-vous pour la semaine prochaine afin de nous entretenir longuement du sujet et faire un état des lieux des réalisations accomplies dans la wilaya avec des chiffres à l'appui.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)