Algérie

Annaba Des taxis bloquent la route


C'est par un mouvement spontané que les chauffeurs de taxi de Sidi Amar, une commune distante de 10 km environ du chef-lieu de wilaya de Annaba, ont bloqué la circulation durant plusieurs heures. Leur point de rencontre, l'entrée Est de la commune, où les travaux de réalisation d'une trémie se déroulent. Depuis plusieurs mois, la voie à cet endroit est caractérisée par d'énormes difficultés de circulation générées par l'état lamentable de la partie de la chaussée à peine carrossable, qui s'est aggravé après les dernières pluies. «Nous ne supportons plus cette situation. Nous éprouvons d'énormes difficultés pour nous frayer un passage à ce niveau. Quand c'est fait, c'est dans un trou que nous tombons. Cet état de la route engendre beaucoup de frais», déclare un chauffeur de taxi devant le directeur des transports, qui s'est déplacé sur les lieux. «Ce que vous faites est illégal. Vous ne deviez pas vous lancer dans une grève sans aviser la direction. Je n'ai pas du tout été informé de ce mouvement», a lancé en colère de directeur des transports à l'intention des chauffeurs de taxi. «Nous n'avons à aucun moment incriminé la direction des transports et il n'y a eu aucune concertation à ce sujet. Le mouvement a été spontané et nous ne voulons qu'une chose: que la chaussée soit carrossable», a répliqué le représentants des chauffeurs de taxi. Le chef de la daïra d'El-Hadjar s'est engagé avec les concernés pour que les choses rentrent dans l'ordre. «Je n'engage devant vous et je vous promets que dès ce soir, les travaux se feront sur le tronçon», a dit le chef de daïra, interpellé par les taxieurs à propos d'un point noir situé sur la voie reliant El-Hadjar à Sidi Amer, objet du détour obligatoire occasionné par les travaux de la trémie. De leur côté, les éléments de la sûreté extra muros de Sidi Amar et de la sûreté de daïra d'El-Hadjar avaient auparavant libéré la circulation qui était bloquée au niveau de l'entrée principale de Sidi Amar.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)