Algérie - Revue de Presse

Annaba



Téléphone fixe 26 000 lignes supplémentaires en 2005 Depuis quelques mois, les opérations de mise à niveau se multiplient à tous les palliers des activités des services d?Algérie Télécom de Annaba. Efficience dans la prestation avec la prise en considération systématique du progrès technique et des possibilités de rationalisation serait le mot d?ordre des initiateurs de ces opérations. C?est, d?abord, l?utilisation multiple ou l?automatisation des centraux qu?a cherché à maîtriser cette administration dans sa démarche de mise au diapason des nouvelles technologies de la téléphonie mondiale. Il faut dire que la structure et la topographie de la wilaya ont grandement favorisé le développement des télécommunications qui au 31 décembre 2004 était de l?ordre de 60 000 abonnés fixes et 3000 autres sur le portable. En matière de liaison téléphonique, le déséquilibre entre les agglomérations enclavées ou peu peuplées et celles qu?elles côtoient était important durant les précédentes années. Ce n?est plus en termes de lignes fixes, commutation et raccordement sur des centraux électromécaniques ou semi-numériques que les chiffres sont avancés dans les statistiques. Alors que les ordinateurs rationalisent les services publics grâce à la transmission de données et que la banque de données mise en place mémorise toutes les opérations, la fibre optique et le WLL (sans fil) font partie du jargon technique des cadres et techniciens d?Algérie Télécom. Ce coup d?essai dans la maîtrise technologique et du savoir-faire d?Algérie Télécom à Annaba s?est avéré être le point de départ de toute une série d?opérations appelées à se poursuivre en 2005. L?accroissement du potentiel expérience et des demandes d?abonnement est un autre argument qui avait été avancé par les responsables locaux pour bénéficier de 26 000 lignes téléphoniques supplémentaires. Selon le directeur de wilaya d?Algérie Télécom (AT) Annaba, la cession de ces lignes sera réalisée graduellement tout au long de l?année 2005 à raison d?une moyenne de plus de 2000 lignes/mois. Parallèlement, la prestation de service dans toutes les disciplines de la communication devrait être améliorée pour pouvoir appréhender une gamme de produits diversifiés. C?est cette diversification imposée par la présence sur le marché national de concurrents qui a nécessité des responsables locaux d?Algérie Télécom de creuser les problèmes d?interface. Les kiosques multiservices et les cybercafés figurent dans le lot des priorités pour un accès des plus aisés dans le secteur des techniques de transmission. « Nous ne prétendons pas en savoir davantage que nos concurrents, mais nous pouvons affirmer que nos services fonctionnent admirablement bien, grâce à toutes les expériences que nous avons accumulées. Avec ce nouvel apport en lignes fixes et en WLL, nous allons faire baisser la pression exercée sur nos services par la forte demande d?abonnement », explique Bouguetta Mourad directeur d?Algérie Télécom Annaba. Aux 60 000 lignes téléphoniques fixes déjà existantes et les 26 000 autres, dont 8000 Honet (fibre optique), 2000 fixes et 16 000 WLL fixes à mettre en service, le taux de la télédensité atteindra 9,66 % à la fin de l?année 2005 alors que celui national est de 7%. La prévention figure également dans le programme d?actions 2005 qu?envisage de lancer Algérie Télécom Annaba. C?est ainsi que pour résoudre les problèmes que pose la vétusté, la direction AT de wilaya a planifié et entamé depuis samedi, une campagne de grande envergure d?assainissement du réseau téléphonique long de 300 km linéaires. Cette campagne est menée par plus de 300 agents techniques. Alors que le téléphone fixe est profondément implanté dans les zones urbaines avec même d?importantes densités et que dans certaines zones le réseau est saturé, il n?est toujours pas arrivé dans certaines localités et agglomérations à l?image de Kalitoussa et d?Oued Nil, à une dizaine de kilomètres à peine du chef-lieu de wilaya. C?est sur ce problème que la direction AT de Annaba affirme vouloir engager une réflexion courant 2005. Réflexion également sur l?effort à consentir pour une meilleure commercialisation de l?Asymmetric Digital Subscriber Line (ADSL), une technologie qui permet de doubler le fil de cuivre et de profiter de la nouvelle ligne ainsi créée pour y faire passer un accès à Internet haut débit.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)