Algérie

Alors que 2 terroristes sont éliminés à Boudouaou

Des citoyens sont rackettés près de la Mizrana Une patrouille des forces combinées a pu repérer et accrocher un groupuscule terroriste dans la région sise entre Boudouaou et Kheddara, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdès, ce lundi, vers 23 heures. Les terroristes ont été repérés alors qu’ils rôdaient autour d’un hameau, dans l’intention manifeste d’exiger des familles des produits de bouche. S’en est suivi un violent accrochage qui a duré près d’une demi-heure, à l’issue duquel les forces combinées ont relevé sur le terrain les cadavres de deux terroristes éliminés et récupéré leurs armes, deux kalachnikovs. Ces deux éléments armés ont été par la suite identifiés comme étant Khaled Lekbir Fayçal et Bourouaken. Ils faisaient partie de la «seriat el feth» activant dans les monts de Bouzegza. Selon des sources, cette «seriat» planifiait des kidnappings et préparait des rackets de certains hameaux isolés. Il semble également qu’elle soit responsable de l’attentat contre un jeune homme au niveau du quartier dit des 850 logements à Boudouaou. Par ailleurs, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, un groupe d’une douzaine d’éléments armés de kalachnikovs et revêtus d’accoutrements afghans a dressé un faux barrage sur la RN72 menant de Tizi-Ouzou à Tigzirt, dans la nuit de lundi à mardi dernier, aux environs de 21 heures. Selon des sources, le faux barrage aurait été tendu près de la forêt de la Mizrana où les terroristes ont racketté les passagers des véhicules qui sont tombés dans leur nasse. Avant de s’enfuir vers ladite forêt, les terroristes ont emporté avec eux les provisions de bouche trouvées dans les véhicules. Ce fait démontre si besoin est que les terroristes sont traqués de partout et les groupes de soutien, annihilés tant dans les villes que dans les villages. Aussi, les terroristes se terrent-ils en certaines caches, ne sortant que quand la faim les tenaille dangereusement. Ce qui les rend plus vulnérables, surtout que, désormais, les populations ne rechignent plus à donner des informations aux forces de l’ordre. Le terrorisme semble ainsi vivre ses dernières heures au vu de l’efficacité des forces de l’ordre et surtout de l’engagement des citoyens. Cependant, selon les observateurs, la bête immonde, même à terre, reste capable de faire du mal; aussi la vigilance reste-t-elle toujours de rigueur. M. Chabane
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)