Oran - Revue de Presse

Alliance dites-vous ?


Les récentes déclarations du chef d?un parti islamiste, membre de surcroît de l?Alliance présidentielle, viennent confirmer ce que l?on savait déjà en matière de convictions intégristes, à savoir que pour ce courant, comme pour tous les autres avatars qui existent en dehors de la coalition, c?est-à-dire dans « l?opposition », l?unique référence pour le code la famille, c?est la charia. Et par conséquent, il n?est pas étonnant que cet ancien ministre de la République rejette d?ores et déjà les fameux amendements qui devraient en principe être introduits au texte en vigueur depuis 1984 et que beaucoup d?associations et d?organisations féminines nationales ont qualifié de « code de l?infamie » et dénoncé depuis plus de vingt ans comme l?exemple de l?iniquité entre Algériens et Algériennes. Quant à l?amnistie, vue par ce dirigeant islamiste, elle ne peut être que politique et ne saurait avoir en aucun cas de « dimension historique ou économique ». Une « réduction » de l?histoire qui profiterait bien sûr d?abord aux islamistes, même s?ils ont, à un moment donné de l?histoire récente de notre pays, appelé au meurtre envers la majorité des Algériens. Cela ne semble pas gêner outre mesure le chef islamiste qui ne désespère pas sans doute d?être un jour le leader de la mouvance intégriste... Plus grave encore, pour celui qui officiait dans les années 1980 dans une salle de prière d?une cité populaire dans une ville de l?Est, il ne saurait y avoir d?autre langue officielle que l?arabe, ignorant certainement que la première langue des Algériens, donc historique, fut tamazight. Curieuse conception et approche de l?histoire que celle qui anime le chef de ce parti qui veut ou prétend jouer un rôle au sein de l?Alliance présidentielle, mais qui ne traduit pas moins l?intime conviction que les idées rétrogrades ont encore de beaux jours au sein de ce pôle qui soutient le président de la République. Dès lors, il est totalement vain de parler au sein de cette coalition de réformes ou de modernisation des secteurs économiques et sociaux face à des conceptions passéistes et stérilisantes pour la société tout entière, et qui plus est entretiennent encore l?intolérance, l?exclusion au nom de dogmes qu?affectionnent particulièrement les wahhabites saoudiens, aujourd?hui les seuls à s?en réclamer. Devant de telles fausses arguties de ce dirigeant islamiste, il ne faut pas être grand clerc pour ne pas donner cher de l?avenir de l?Alliance présidentielle.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)