Algérie

Ali Laskri à Constantine : Un démenti et des mises au point

Le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Ali Laskri, a vivement démenti, hier, les rumeurs faisant état de la démission de Aït Ahmed de la tête du parti, et a tenu à mettre les choses au point pour ce qui concerne les « dissidents », affirmant qu'ils ont été exclus et qu'à ce titre ils n'ont plus le droit de parler au nom du FFS.
« Le parti maintient le cap en se situant toujours dans l'opposition et se prépare aux prochaines élections locales sereinement et sans gesticulation », a-t-il déclaré, lors de la tenue du congrès fédéral de la wilaya de Constantine, hier à la maison de la culture Al Khalifa, et dont il a présidé les travaux. Une rencontre essentiellement organique consistant en l'élection du secrétaire fédéral au niveau de la wilaya qui aura ensuite à constituer son bureau.
L'organisation de ce congrès électif au niveau de la wilaya a comporté un volet politique, pour la matinée, et un autre organique, qui devait se dérouler à huis clos dans l'après-midi et concerne l'opération de vote proprement dite.
Cette réunion pour l'élection du secrétaire fédéral du parti dans la ville du vieux rocher, à laquelle a participé la nouvelle députée de Constantine du FFS, Mme Hamrouche, tête de liste aux élections législatives de 2012 et élue donc le 10 mai dernier, a été qualifiée par le premier secrétaire d' « inédite » dans les pratiques politiques au sein du parti, mais aussi à l'échelle du pays. « C'est là une nouveauté dans les m'urs politiques que le parti, qui est toujours à l'avant-garde lorsqu'il s'agit de réformes, à initier et dont les valeurs de démocratie et de changement pacifique sont de plus en plus partagées dans le pays », dira-t-il. Et le conférencier de poursuivre : « Le bilan des dernières élections législatives, pour le FFS, a été positif et c'est dans la foulée de cette dynamique que nous voulons aborder le prochain scrutin, à savoir les élections locales (APC et APW.) La restructuration de la fédération de Constantine n'est que le coup d'envoi d'un cycle de restructurations beaucoup plus large, qui touchera l'ensemble des wilayas», a-t-il dit. L'objectif visé par ces actions, notera-t-il, «est de réaliser un véritable redéploiement du FFS à l'échelle nationale et ce, pour répondre d'abord aux sollicitations des citoyens qui nous l'ont exprimé lors de nos visites sur le terrain, et de démentir les affabulations de certains cercles du pouvoir, qui nous ont collé de force l'étiquette de parti régionaliste et veulent nous contenir dans ce ghetto».
Dans leurs interventions, les représentants du FFS des autres wilayas, qui attendent à leur tour la restructuration de leurs bureaux, n'ont pas manqué de saluer l'élection de la tête de liste FFS de Constantine, qui semble avoir «sonné le glas d'une période et brisé un tabou en inaugurant une nouvelle étape pour le parti».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)