Algérie - Revue de Presse

Algérie-Afrique du Sud



Secteurs à explorer L?ambassadeur d?Afrique du Sud à Alger a effectué, hier, une visite dans la wilaya de Tizi Ouzou où il a rencontré les autorités locales et les opérateurs économiques membres de la Chambre de commerce et d?industrie du Djurdjura. Le Nouveau Partenariat pour le développement de l?Afrique (Nepad) a été à l?ordre du jour de la visite de Ratu Moloi, qui a souligné la volonté de son pays d?engager un partenariat avec l?Algérie dans de nombreux domaines d?activité. L?Afrique du Sud et l?Algérie sont parmi les pays initiateurs du Nepad en 2001. Le PDG de l?Entreprise touristique de Kabylie (ETK) a présenté la proposition de son entreprise de mettre en vente cinq établissements hôteliers implantés à Tizi Ouzou. L?ambassadeur a souhaité recevoir les documents présentant cette offre et dira qu?une réponse concrète sera transmise à l?ETK après consultation des opérateurs spécialisés d?Afrique du Sud. Le conseiller de l?ambassadeur a exprimé le v?u de son pays de ne « pas être oublié dans le processus d?ouverture du marché algérien » et a appelé les autorités à diversifier le partenariat dans le sens d?inclure des Etats du Sud qui présentent des infrastructures et une technologie de même niveau que celles des pays européens. Le secteur des mines est l?un des centres d?intérêt des Sud-Africains qui comptent une grande expérience dans le traitement des minerais. Ce créneau a été évoqué lors de la rencontre de l?ambassadeur avec le wali de Tizi Ouzou. L?hôte de la Chambre de commerce et d?industrie du Djurdjura a annoncé l?envoi l?année prochaine d?une délégation d?opérateurs sud-africains à l?effet d?explorer le secteur des mines ainsi que celui de la pêche dans la région de Kabylie. Le représentant de l?Afrique du Sud, un pays qui compte 2800 km de littoral, a relevé la contradiction entre l?abondance des richesses halieutiques non exploitées et le phénomène de la grande pauvreté qui frappe des pays entiers du continent africain.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)