Algérie

Alger en bref Alger : les autres articles

Alger en bref Alger : les autres articles
-Dely iBrahim : des mandats pour 571 familles nécessiteuses
L'APC de Dély Ibrahim compte contribuer à aider les personnes vulnérables durant le mois sacré. Des mandats seront ainsi remis cette année aux familles de cette commune de la périphérie. «Une liste de 571 familles nécessiteuses a été retenue par la commission d'étude des dossiers. Chaque famille recevra 10 000 DA durant la première semaine du mois de Ramadhan», relève le maire délégué de l'APC, Boughrara Djamel. Des critères bien déterminés ont été pris en compte. «La commune a des critères pour le choix de ces familles, comme le manque de ressources ou l'importance de la famille par rapport à un parent retraité, mais sans aides. Des dossiers ont été rejetés par la commission», relève l'élu, qui assure que le chiffre a augmenté par rapport à l'année dernière. Selon l'élu, l'APC a consacré sur son budget propre 571 millions de centimes pour venir en aide aux familles. D'autres bienfaiteurs pourraient aussi s'engager à aider les familles à travers des aides en nature ou bien à travers l'ouverture de restaurants «Errahma».
-Métro d'Alger : nouveaux horaires pour le Ramadhan
L'entreprise du Métro d'Alger a annoncé, lundi, qu'un changement des horaires de service du métro et du tramway d'Alger sera opéré durant le mois de Ramadhan. A partir du 21 juillet, les nouveaux horaires seront pour le début de service à 7h du matin au lieu de 5h, et à 1h du matin pour la fin de service au lieu de 23h, précise un communiqué de l'entreprise.
-Zone industrielle (Rouiba) : routes dégradées
Les routes de la zone industrielle de Rouiba sont dans un état d'abandon total. L'entreprise chargée de la gestion de cette zone ne semble pas décidée à retaper ces routes dégradées après des mois d'intempéries et en raison aussi de l'importance du trafic routier (camions, tracteurs et autres). Les entreprises domiciliées dans cette zone ont pris la décision, depuis quelque temps, de ne pas payer les redevances en raison de l'abandon de cette entreprise publique de l'une de ses missions principales.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)