Algérie - Revue de Presse

Alerte à la médecine du travail



Lors des 14e journées de médecine du travail organisées dernièrement à Annaba par la société savante du même nom, les praticiens, opérateurs publics et représentants d?associations civiles ont découvert un grand nombre de situations préjudiciables non seulement à la santé des travailleurs mais aussi à la population. Analysés, les résultats de ces études réalisées par différents groupes de travail démontrent que la wilaya pourrait mieux gérer son environnement. Un manque évident de communication, pas assez de cohésion entre les structures d?intervention, trop de transparence dans la gestion des dossiers soulignent le flou qui préside aux destinées des matières polluantes cancérigènes et autres. Sans le vouloir, ces études ont égratigné au quelques administrations. Elles ont fait l?inventaire des dépôts de produits nocifs, notamment ceux qui échappent à la législation stricte régissant les installations polluantes. Conclusions : il est urgent de mettre de l?ordre dans les secteurs ciblés en définissant les seuils précis de contamination, de pollution et d?atteintes pour mieux les gérer. Travailleurs exposés aux poussières aviaires ou organiques à l?image de celles dégagées par les minoteries, les effets neuropsychiques à l?unité de production de mercure de Azzaba, l?exposition chronique aux gaz anesthésiques du personnel hospitalier des blocs opératoires, le risque mercuriel en milieu dentaire, hydrargyrisme... sont autant de signaux d?alerte à destination des pouvoirs publics
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)