Algérie

Al-Nosra change d'appellation et garde la même idéologie et la même barbarie

,Les dirigeants d'Al-Nosra, groupe armé islamiste activant en Syrie ont décidé de lever indirectement le «drapeau blanc» pour sauver leur peau. Affaiblie complétement par les frappes russes et américaines, l'organisation a décidé de changer d'appellation et de se démarquer hypocritement de l'entreprise-mère «Al-Qaïda».En effet, il semble que l'intervention des forces armées russes et américaines en Syrie et les frappes aériennes ont commencé à donner leurs fruits. Grâce à cet appui militaire extérieur, les forces armées loyales de Bachar El Assad ont récupéré plusieurs régions du pays et ont éliminé des milliers de terroristes.C'est la première fois que l'émir terroriste en l'occurrence Ahmed Hussein Al-Shar'a, alias Abou Mohamed Al Joulani, s'exprime à visage découvert et ce, depuis 2011-2012, date de la création de ce mouvement criminel. Dans son intervention, Al Joulani a tout d'abord annoncé le changement de l'appellation de l'organisation qu'il dirigeait à savoir Le Front Al Nosra qui redevient selon lui, le Front Fatah Al Cham.Ce dernier a ajouté que contrairement à «Al Nosra» affiliée à Al-Qaïda, le nouveau mouvement récemment créé est autonome, il ne dépend d'aucune autre organisation. En d'autres termes, l'émir de l'organisation criminelle voulait expliquer qu'il avait définitivement «divorcé» avec Al-Qaïda. Al Joulani, dans sa déclaration, semble vouloir lever le drapeau blanc, indiquant qu'il avait décidé de se séparer d'Al-Qaïda afin que les forces armées russes et américaines ne trouvent pas d'alibi pour continuer à bombarder son mouvement et de tuer selon lui des personnes civiles.Dans son intervention, le chef militaire de la nouvelle organisation a rendu hommage à l'émir d'Al-Qaïda Aymen Adhawhri pour les efforts déployés aux services de l'islam et des musulmans. Ce dernier a promis de continuer son combat pour «chasser» les «Taghouts» et pour appliquer la «chariaâ» en Syrie. «Nous allons continuer notre «djihad» aux côtés des forces armées syriennes libres dans le but de libérer le pays du pouvoir dictateur de Bachar Al Assad», a déclaré Al-Joulani.Cette ruse n'a rien apporté de nouveau pour ce criminel qui, à l'instar des autres chefs de groupes armés islamistes, ont semé la terreur en Syrie. Quelques minutes seulement après l'annonce de ce changement d'appellation, le département d'Etat américain a jugé cet état de fait de «non-événement». «Le changement d'appellation ne pourrait en aucun cas nous faire changer d'opinion vis-à-vis de cette organisation terroriste qui restera toujours un objectif valable pour nos forces armées et russes.Comme nous l'avons donné précédemment dans nos diverses éditions, il n'y a aucune différence entre Al-Qaïda, Al Nosra, Daech ou autres mouvements armés islamistes. C'est le cas des sanguinaires du Groupe salafiste pour le combat et la prédication (GSPC) en Algérie qui a changé de nom pour redevenir Al-Qaïda dans le Maghreb islamique (Aqmi).Les groupes armés islamistes changent à chaque fois de nom mais également de chef. Si les appellations et les dirigeants changent, les différentes organisations djihadistes» partagent en commun, la même idéologie et la même barbarie.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)