Algérie

Air Algérie a signé hier la convention de branche


Un nouveau sursis pour Benouis ? La direction d’Air Algérie a co-ratifié, hier, à Alger, avec les représentants de l’UGTA, la convention de branche qui comporte, notamment, l’exécution du décret gouvernemental portant sur l’application du SNMG à 12.000 DA et l’application des augmentations situées entre 3.000 à 35.000. Après plusieurs péripéties et une table de négociation désertée non pas par le partenaire social mais par le patron de la compagnie, M. Tayeb Benouis, «absent pour des soins à l’étranger», la convention de branche a enfin été signée hier. Cette signature tant attendue avait suscité une inquiétude chez les employés de la compagnie nationale de navigation aérienne quant à la non application du nouveau SNMG. Aussi, depuis hier, Air Algérie figure parmi les 36 entreprises à avoir entériné la convention depuis le début du processus. Il s’agit maintenant d’élaborer un statut particulier spécifique à ce secteur d’activité. Les syndicalistes de la compagnie de transport aérien, satisfaits de l’aboutissement des négociations avec l’employeur, se sont déclarés favorables. Car, au-delà des revendications salariales, d’autres problèmes, et non des moindres, doivent être solutionnés. On évoque, à ce sujet, les travailleurs licenciés, la réintégration des employés ayant quitté la compagnie pour rejoindre Khalifa Airways, ainsi que la définition des critères pour les promotions. Tout comme il convient de rappeler les récents propos de Mohamed Maghlaoui, le ministre des Transports, qui avait déclaré que jusqu’à 2009 «le ciel algérien sera un espace réservé à la compagnie nationale». Un monopole sur le transport aérien détenu au détriment du privé, qui devrait permettre, en théorie, à Air Algérie de se redéployer notamment sur le réseau du transport domestique et d’améliorer sa prestation de service avant l’ouverture du secteur à la concurrence.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)