Algérie

Ainsi va la vie

Résumé de la 6e partie n Ce que Méziane raconte à Rachid est si terrifiant que celui-ci en tremble.Ecoute Rachid. Moi j'ai accompli mon devoir à ton égard. Je t'ai mis en garde contre les vices et les épines de la vie et je crois t?avoir donné toutes les raisons de te repentir et de quitter le mauvais chemin sur lequel tu t'es engagé. Maintenant si tu ne veux en faire qu'à ta tête, tu es grand et vacciné. Mais demain, ne viens pas nous dire que tu es coincé.Rachid examina chacun des traits du visage de Méziane et se dit que cet homme là qu'il connaissait depuis longtemps devait savoir beaucoup d'autres choses qu'il n'osait pas lui révéler pour le moment. S'il était aussi blasé, c'est que lui même avait dû souffrir dans sa chair.Il se promit de le faire parler un jour. Maintenant, il avait décidé de suivre ses conseils. Il commencerait par surveiller un peu son épouse à qui il avait donné un peu top de liberté. Il venait de s'en apercevoir.Bien que l'épouse de Rachid soit une femme au foyer et qu'il lui arrivait de ne pas sortir une quinzaine de jours durant, elle fut soumise à une étroite surveillance.Ce jour-là, en rentrant, il fit un tour chez le droguiste du quartier et acheta deux grosses serrures. Amina en le voyant avait cru qu'il avait ramené quelques fruits.- Non, ce ne sont pas des fruits, s'écria-t-il d'une voix désagréable ponctuée d'un regard en biais proche de l'accusation.- Qu'as-tu ramené alors?'- Deux serrures? pour la porte principale.Les anciennes me paraissent peu sûres.La discussion en resta là. Mais le lendemain matin Amina eut la surprise de voir son mari ne pas se rendre à son travail. Il était plus de 7h et il ne s'était pas encore levé.-?Tu es malade Rachid?' s'inquiéta-t-elle.- Non, je ne suis pas malade? Je ne pars pas au bureau parce que je dois faire un petit travail à la maison.- Ah bon?'- Oui. Je dois installer les nouvelles serrures.- Et tu as besoin de ne pas aller à ton travail?pour installer ces serrures'Et Rachid de la toiser avec suspicion?:- Cela te gêne que je n'aille pas à mon travail?'- Euh?- Non?mais je trouve irréfléchi de ne pas te rendre à ton lieu de travail à cause d'un petit travail que tu pourrais faire cet après-midi à ton retour du bureau ou bien jeudi prochain? Tu ne travailles pas le jeudi et cela t'occupera.A suivre
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)