Algérie

Aïn Témouchent: Priorité aux routes et à l'eau

Les élus de l'APW de Aïn Témouchent ont débattu, ce samedi, du bilan des activités de l'année 2008. C'est le seul point retenu à l'ordre du jour de la session plénière du printemps 2009.

Ce qu'il y a lieu de retenir en premier durant le quinquennal 2005/2009, c'est l'importance de la dotation financière globale (52,4 milliards de dinars) allouée à la wilaya au titre de programmes déconcentrés relatifs au soutien à la croissance économique. Cette dotation, comparée à celle allouée pendant la période 1999-2004, dépasse le double.

Une lecture d'analyse montre, qu'à eux seuls, les secteurs des travaux publics et de l'hydraulique ont accaparé 24 milliards de dinars, un montant qui représente 46% de l'enveloppe financière totale du programme quinquennal. Cependant, tous réunis, les départements économiques de l'urbanisme, de l'éducation, de la santé, de l'enseignement supérieur, du logement, de la jeunesse et des sports et des infrastructures administratives totalisent une enveloppe de 20,4 milliards de dinars, soit un seuil de 39% de l'enveloppe financière globale.

Le rapport bilan mentionne que «le programme de développement a permis la prise en charge des préoccupations liées aux besoins fondamentaux de la population, induisant une amélioration sensible des principaux indicateurs socio-économiques de la wilaya, tels que les taux de raccordements en AEP, en assainissement, en électricité, en gaz de ville, ainsi que l'allègement des taux d'occupation des classes dans les différents paliers de l'éducation nationale.

S'agissant du programme de développement de l'année 2008, «l'enveloppe allouée à la wilaya est de 11,11 milliards de dinars, dont près de 2,6 milliards de dinars étaient consacrés au réajustement du programme en cours, soit près de 23% de l'A.P. globale allouée en 2008", indique le rapporteur. Encore une fois, une lecture d'analyse fait ressortir les mêmes conclusions que précédemment. C'est-à-dire que les secteurs de l'hydraulique, des travaux publics, de l'urbanisme, des infrastructures administratives, de la santé et de l'enseignement supérieur détiennent 87% de l'enveloppe financière globale allouée à la wilaya en 2008. La même tendance est à constater pour le programme de l'exercice de planification 2009.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)