Algérie

AÏN TEMOUCHENT Grippe aviaire, entre rumeurs et simulations


Les manoeuvres de simulations d'envergurerégionale qu'a mises en branle la commission de wilaya d'Aïn Témouchent deprévention et de lutte contre la grippe aviaire, ont permis aux responsablesdes modules qui ont pris part aux démonstrations, de tester, chacun en ce quile concerne, l'efficience et l'efficacité de ses troupes en action dans ledispositif mis en place. C'est au village Gharess El-Baroudi qu'ont eu lieu lesmanoeuvres en déroulement devant le wali et le staff directionnel du comité desécurité lui-même intéressé par ces démonstrations, un prototype ayant regroupépour la première fois des entités n'ayant pas l'habitude d'oeuvrer ensembledans des conditions normales.  Supposer l'existence d'un foyer d'épidémie de grippe aviaire estune notion difficile à admettre pour l'ensemble du personnel du plan d'attaque,avec la même teneur et une même rigueur, car cela suppose que tout ce monde-làapprécie de la même façon et comprend exactement toutes les étapes du pland'attaque chronologiquement. Le foyer est circonscrit dans un rayon de 100mètres couvrant un territoire à l'intérieur duquel, tout ce qui bouge, quipousse ou qui est stocké doit être suspecté, donc soumis à des analysespoussées mais aussi à une opération de désinfection générale. C'est à ce niveauprécis que l'alerte est à son apogée et c'est à ce stade que les plus hautescompétences, dans les domaines d'épidémiologie, de traitement, de désinfection,d'analyses microbiologiques et d'évacuation des cas suspects, doivent êtresuffisamment dotées de tous les moyens et équipements nécessaires. Dire desprélèvements, acheminés à Tlemcen pour analyses au laboratoire régional àpartir de Gharess El-Baroudi (foyer de simulation), que leurs analyses serontconnues en moins de trois heures, est la chose qui devrait réellement sepasser, mais, en réalité, la durée est beaucoup plus importante. C'est pendantcette période d'attente que l'épidémie pourra évoluer si elle s'avérait plustard comme pathologie de grippe aviaire. Les risques ne sont pas uniquementdans ce sens car, dans le cas contraire, on met beaucoup de temps pour faireadmettre à la population, donc aux consommateurs de viande, que les hangarssuspectés sont indemnes de toute contamination et que la viande estconsommable. Ces détails, assez sensibles, devaient occuper aussi une phase duplan d'attaque pour sécuriser les populations stressées et les prémunir desrumeurs colportées par des spéculateurs de tous côtés. Les multinationales dumédicament en font autant.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)