Algérie

Aïn-Témouchent Formation professionnelle : ouverture d’une filière pour les marins

Aïn-Témouchent Formation professionnelle : ouverture d’une filière pour les marins

Publié le 8.12.2022 dans le Quotidien Le Soir d’Algérie

PAR SALAH BELKALLOUCHE

Deux nouvelles classes ont été ouvertes hier, au niveau du centre de formation et d’apprentissage professionnels Mohamed-Ben Mohamed dans la commune de Hassi El-Ghella pour la formation des marins qualifiés sur des bateaux de pêche de moins de 24 mètres.

Selon M. Houari Kouicem, directeur de la pêche maritime et l'élevage aquacole de la wilaya, cette formation s'inscrit dans le cadre de l'amélioration du niveau professionnel. Il est attendu l'ouverture de nouvelles sections dans le même domaine au niveau du centre de formation et d’apprentissage professionnels de Béni-Saf, dans le cadre d'une coopération entre la Direction de la pêche maritime et la formation professionnelle, et ceci en application de la feuille de route du ministère de tutelle. Les sections seront encadrées par des professeurs pédagogues de la pêche maritime et l'élevage aquacole de Béni-Saf.

Par la même occasion, une convention a été signée entre la Chambre de pêche maritime et le centre de formation et d’apprentissage professionnels de Hassi El-Ghella.

Il est prévu d'ouvrir une quatrième classe dans la même section de la formation de marins qualifiés dans l'annexe du centre de formation à Béni-Saf relative aux bateaux de pêche de moins de 24 mètres, et ce, pour l'amélioration du niveau professionnel des marins et leur permettre d'exercer leur profession en toute aisance et dans des conditions satisfaisantes.

S. B.

124 bénéficiaires de terres forestières

Le nombre de bénéficiaires ayant reçu des autorisations d'exploitation des terres appartenant aux biens forestiers a atteint 124 sur un total de 134 pour une superficie estimée à 373 hectares, à travers 15 communes de la wilaya.

C'est ce qu'a déclaré M. Aïssa Chafik, commissaire aux forêts qui dira que ces superficies seront exploitées avec la plantation d’arbres fruitiers et le noyer, en plus de l'apiculture et l'élevage de volaille, ceci est en application du décret daté du 5 avril 2001 qui explique les modalités d'autorisation et d’exploitation des terres forestières conformément à l'article 35 de la loi.

S. B.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)