Algérie - Revue de Presse

Aïn Kechra (Skikda)



Lourdes pertes après la tempête L?impressionnante tempête de neige qui a sévi à Aïn Kechra durant plus de dix jours, nécessitant l?intervention des militaires qui ont mené une opération de désenclavement, a été assez néfaste pour la région. Aujourd?hui, et après avoir fait bloc face aux aléas de la nature souvent imprévisibles, l?heure est au bilan. D?après le rapport établi dernièrement par l?APC de Aïn Kechra, les conséquences seraient très lourdes et les pertes avoisineraient les 141 millions de dinars de dommages répartis entre plusieurs secteurs d?activité. Selon ce bilan, l?agriculture est l?un des secteurs les plus touchés. Les pertes ont concerné aussi bien le cheptel, les ruches que l?arboriculture. Cette dernière filière a été véritablement endommagée, puisque près de 9360 arbres ont été totalement détruits. Les infrastructures de base n?ont pas échappé à la catastrophe, loin de là puisque le rapport révèle que des dégâts sont considérables et estimés à 38 millions de dinars. Ce qui représente la dégradation partielle ou totale de 38 km de routes, des glissements de terrain et la dégradation de nombreux accotements. Les dommages les plus évidents sont ceux constatés sur la RN 43 qui relie Aïn Kechra à la ville de Skikda. En outre, dans le secteur de l?habitat, 137 habitations traditionnelles se sont détériorées à 100 %, et 50 autres à 50 %. Des bâtiments administratifs et des logements collectifs ont également été affectés ; ce secteur accuse 98 millions de dinars de dommages. Dans les secteurs de l?éducation et de la santé, les dégâts s?élèvent respectivement à 3,5 et 1 millions de dinars ; il s?agit essentiellement de la dégradation des plafonds, des portes et de coupures d?électricité. Parallèlement, le secteur des forêts a été, lui aussi, accablé par la tempête. Les pistes forestières ont été altérées à plus de 40%. Toujours selon le bilan, la présence des agents de Sonelgaz sur les lieux tout au long de l?opération de désenclavement des zones sinistrées a permis de limiter les dégâts dans le secteur de l?énergie parce que, selon les termes rapportés dans le bilan communal, au fur et à mesure que le déblaiement des routes s?effectuait, les services de Sonelgaz raccordaient l?électricité. Toutefois quelques coupures de câbles dues à l?ampleur de la tempête ont été constatées et représentent 250 000 DA.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)