Algérie

Aïn El Hammam sans gare routière



L’arrivée de la saison des pluies remet sur le tapis l’impérative nécessité de construire une gare routière. A voir les voyageurs, toutes destinations confondues, attendre les fourgons de transport sous une pluie diluvienne, on se surprend à se demander s’il vraiment il y a eu quelque chose de changé à l‘ex Michelet depuis des décennies.Si les autorités communales ont dégagé, dès le début de leur mandat, une aire de stationnement pour les fourgons à destination de Tizi Ouzou, elles n’ont en revanche pas prévu d’abribus pour le repos des voyageurs. En attendant le positionnement d’un véhicule de transport pour monter à bord, des dizaines d’hommes et de femmes pataugent dans la boue, avec comme seul moyen de protection contre la neige ou la pluie un parapluie, ceci lorsque les temps ne sont pas venteux, sachant la vulnérabilité, face au vent, de ce fragile moyen de fabrication chinoise. C’est transis de froid, mouillés jusqu’aux os qu’ils arrivent finalement à prendre place dans le taxi ou tout autre moyen de transport. Le cauchemar se répète surtout pour les étudiantes faisant chaque semaine la navette entre Aïn El Hammam et Tizi Ouzou.
Ce qui ne veut pas dire que les villageois sont mieux lotis, eux qui doivent d’abord se déplacer, sur près d’un kilomètre jusqu’ à la sortie de la ville, pour rejoindre le point d’arrêt où ils doivent prendre le moyen de transport partant vers leurs domiciles. L’absence de foncier à Aïn El Hammam ne peut à lui seul expliquer cette carence. Certaines APC ont trouvé la parade en installant des abribus légers, montés sur ossature métallique. En plus d’apporter un certain confort aux voyageurs, ils embellissent les lieux par des couleurs choisies tout en servant à l’occasion de panneaux d’information en direction de la population. Sachant que la totalité des travailleurs exerce en dehors des villages, le minimum qu’ils peuvent attendre des autorités est de leur assurer de bonnes conditions de voyage.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)