Algérie

AGO du MCO

Un report au seul profit de Djebbari On peut dire que tous les ingrédients étaient réunis, hier en fin d’après-midi, pour que l’AG Ordinaire, tant attendue, du MC Oran, tourne au fiasco. Cela ne pouvait pas être autrement lorsque l’on sait tout ce qu’a vécu le club hamraoui comme déboires, à commencer par une gestion chaotique ayant conduit à la rétrogradation «historique» du club phare de l’Ouest, les lenteurs et distorsions administratives (éternels reports de l’AGO et listing) qui ont semé une sorte de zizanie auprès de la grande famille mouloudéenne, confusion totale en cette période d’intersaison où se joue l’avenir du club à quelques semaines du coup d’envoi de la compétition et où l’on assiste à une saignée dans l’effectif du MCO, à l’image du lutin du club Feham Bouaâza qui a opté officiellement pour l’ESS et Bradja, lequel finalisera bientôt avec le CRB, alors que d’autres joueurs ne sont pas encore fixés sur leur sort. Ainsi, l’AGO, qui devait se tenir hier, a été reportée pour faute de quorum puisque seuls 74 membres étaient présents à la MUNATEC sur les 148 inscrits. Un report savamment orchestré puisqu’il est au seul avantage de l’actuel président qui a fait rétrograder le MCO et qui lui permet de gagner un peu plus de temps pour décourager les plus tenaces de ses opposants. Le DJS, qui est en fin de mission, notons-le, a notifié en personne que l’AG devra se tenir sous 72 heures, c’est-à-dire demain lundi, à la même heure et au même endroit. La confusion est née suite à la présence de deux listes. Finalement, a été retenue la liste qui a fait élire Djebbari à la tête du MCO. Ce que conteste, naturellement, Kacem Elimam. A sa sortie, en catimini, le président Djebbari a été hué par les quelques supporters présents sur les lieux, très mécontents de la situation que vit le club phare de l’Ouest, ou ce qui en reste. Pour rappel, le MC Oran a connu une fin de saison houleuse et se trouve actuellement dans l’œil du cyclone. Une situation qui perdure depuis quatre saisons consécutives, quatre longues saisons au cours desquelles le club oranais a collectionné les déceptions. Aux yeux des puristes, le Mouloudia ne mérite pas un tel sort. R.S.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)