Algérie

Affaire des 39 milliards de prêts BADR accordés au «groupe Benziane»


Nouveau report du procès A la demande des avocats de la défense, le tribunal de Sidi Bel-Abbès a décidé, hier, de reporter au 8 janvier 2007 le procès de l’affaire dite du «Groupe Benziane» pour cause de maladie de l’accusé principal, hospitalisé depuis l’été dernier dans un EHS de la capitale. Pas moins de vingt-quatre personnes -parmi lesquelles des cadres de la BADR de Sidi Bel-Abbès (directeurs de l’unité d’exploitation et de l’agence locale, l’administrateur principal et un comptable chargé du portefeuille-crédits), des commerçants et le propriétaire d’un groupe d’entreprises privées- étaient appelées à comparaître devant le tribunal de première instance dans cette nouvelle affaire de dilapidation de deniers publics qui ne semble pas avoir révélé ses véritables tenants et aboutissants. Les mis en cause sont poursuivis, à des degrés divers, d’inculpation, pour deux principaux chefs d’accusation, à savoir le détournement d’un investissement hypothéqué et la dilapidation de deniers publics commis au préjudice des agences locales de la BADR. Il faut rappeler que les premières conclusions de l’enquête menée par la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Sidi Bel-Abbès avaient révélé que des prêts d’un montant total de 39 milliards de centimes auraient été accordés «de manière illégale» par cet organisme bancaire au profit direct du propriétaire du groupe privé Benziane, dans le cadre des différents fonds nationaux de soutien au développement de l’agriculture.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)