Algérie

Adrar : Près d?un jeune sur deux boude la formation professionnelle

Quelque 4 871 élèves du secteur de la formation professionnelle ont déjà rejoint leurs établissements le 8 septembre. Pour la rentrée du 22 septembre, sur les 2 780 postes pédagogiques offerts par les différentes institutions de la formation professionnelle de la wilaya d?Adrar, seuls 1 556 jeunes, dont 771 filles, soit 56% uniquement ont confirmé leur inscription afin de suivre ce type de formation, qui devrait les injecter sans peine dans le monde du travail à la fin du cycle. Ce faible taux d?inscription est interprété par les observateurs comme le résultat de la décision prise par le ministère de l?Education de repêcher tous les élèves qui ont subi des échecs scolaires dans les différents examens (sixième, BEF et BAC). Ces 2 780 postes sont répartis comme suit : 930 en enseignement résidentiel, c?est à dire enseignement dispensé au niveau des établissements. 1 150 en apprentissage, soit en alternance entre les établissements et les employeurs. 450 postes destinés à la femme au foyer et, enfin, les 270 restants en cours du soir. Toutefois, sur les 1 556 inscrits, seulement 1 218 élèves, dont 632 filles, ont été admis au cycle, après avoir subi avec succès le test de sélection. Ce qui donne un effectif global de 6 089 élèves, dont 3 417 filles, soit les 50% qui poursuivent leur cursus dans le domaine des métiers. Ils sont repartis sur les 62 spécialités existantes, tel l?informatique, l?audio visuel, l?électronique, l?artisanat, le froid, le BTP, etc. Selon un responsable, il a été enregistré pour cette année une forte tension sur 2 nouvelles filières de formation de TS, l?une en automatisme et l?autre en maintenance d?équipements biologiques. Une autre section très prisée ces derniers temps, est celle de cuisinier. Il n?y a eu que 17 inscrits dans la localité de Zouïet Kounta, en raison de la présence de compagnies pétrolières étrangères dans la région. Une offre abondante Le secteur de la formation professionnelle dispose d?un important arsenal d?infrastructures d?accueils, qui se résume en 9 CFPA de capacité de 300 places chacun, répartis à travers les différentes localités de la wilaya, 1 institut national spécialisé (INSFP) de 400 places et 13 structures et annexes détachées au niveau des communes éloignées. En plus, un autre INSFP pour Adrar, 3 CFPA pour Adrar, Timimoun et Charouine, et 3 annexes destiné à Bouda, B.B.M et Sali sont en cours de réalisation et même en voie d?achèvement. Pour les moyens humains, pas moins de 24 enseignants spécialisés seront bientôt recrutés pour cette année professionnelle 2007-2008. Ils seront certainement renforcés par 91 professeurs dont 24 PSEP déjà existants. Toutefois, ce même responsable nous fera savoir qu?il éprouve des difficultés à trouver sur le marché de l?emploi des professeurs d?enseignement professionnel dans les disciplines telles que la plomberie, la soudure, l?artisanat, le tissage, etc. A cause des critères imposés par les textes de recrutement qui exigent que le candidat doit être un artisan disposant d?un capital de 10 années d?expériences dans le domaine. A titre d?information, le secteur de la formation professionnelle d?Adrar a formé depuis 1976 à ce jour environ 27 000 élèves.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)