Algérie - Revue de Presse

ACIT 2004



Pas d?étincelles Pour sa cinquième édition, la Conférence internationale arabe sur la technologie de l?information (ACIT 2004) a été accueillie du 12 au 15 décembre, à l?université Mentouri de Constantine. Connue pour être un forum d?échanges pour les scientifiques, ingénieurs et érudits de l?informatique, la rencontre cyclique n?aura pas réussi à faire des étincelles, du moins auprès de la communauté estudiantine versée dans ladite branche. La raison, reviendrait, semble-t-il, à la proclamation de l?anglais, comme langue officielle adoptée durant les travaux de la réunion. Annoncée en début de séance inaugurale, la nouvelle a eu l?effet d?un coup de boutoir sur l?ensemble des étudiants qui piaffaient d?impatience pour découvrir les différentes avancées réalisées dans le domaine et présentées par la fine fleur des chercheurs du monde arabe. Transportés par un élan désapprobateur, certains universitaires iront jusqu?à solliciter de leurs enseignants une faveur de remaniement à l?avantage d?une langue plus accessible et mieux assimilée en l?occurrence l?arabe ou le français. Requête rejetée, à la grande déception du jeune auditoire qui s?empressera de tourner le dos à l?événement. D?ailleurs, les plus tenaces s?essayeront quand même à une première communication, avant de déclarer forfait et rejoindre finalement ceux qui avaient pris les devants. Côté organisation, ce n?était pas mieux. En effet, en plus de brochures mal imprimées qui annoncent ...un programme désordonné, l?incurie atteindra son comble avec des CD de présentation truffés d?anomalies qui auraient pu facilement être rectifiés par le plus novice des utilisateurs de l?outil informatique.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)