Algérie

Accusé de coups et blessures volontaires Un policier acquitté

Le tribunal criminel d'Oran a statué, mercredi dernier, sur une affaire de coups et blessures volontaires ayant entraîné la perte d'un oeil. L'affaire remonte au 24 décembre 2000 au centre-ville. Lors d'une patrouille routinière, les éléments de la police ont remarqué deux personnes, dont la victime transportant un magnétophone, et ont voulu les interpeller. Les deux suspects ont pris la fuite. A ce moment, la victime a trébuché et est tombée sur une barre de fer. Ayant perdu un oeil, elle a déposé une plainte contre un policier. Lors de son audition, la victime a déclaré qu'elle avait trébuché parce qu'elle était poursuivie par le policier en question. Une fois devant le juge d'instruction, elle a changé ses dires et a déclaré que le policier l'avait frappée au niveau de l'oeil avec son pistolet. De leur côté, les témoins ont déclaré que la victime a perdu son oeil après avoir trébuché. Interrogé, hier, le policier a nié les faits retenus contre lui. Le procureur de la République a requis 5 ans de prison ferme à son encontre. Après les délibérations, l'agent de l'ordre a été reconnu non coupable et a été acquitté.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)