Algérie

Accord russo-américain sur une trêve

Accord russo-américain sur une trêve
« Le début de la trêve coïncidera avec l'Aïd El-Adha, dans la nuit de dimanche à lundi, a précisé Kerry, qui s'exprimait aux côtés de son homologue russe, Sergueï Lavrov, au terme d'une journée marathon de négociations à Genève. « Les Etats-Unis et la Russie annoncent un plan qui, nous l'espérons, permettra de réduire la violence » et d'ouvrir la voie « à une paix négociée et à une transition politique en Syrie », a déclaré Kerry. Le plan russo-américain « permet de mettre en place une coordination efficace pour lutter contre le terrorisme, avant tout à Alep, et permet de renforcer le cessez-le-feu. Tout cela crée les conditions pour un retour au processus politique », a détaillé Lavrov. Si cette trêve dure « une semaine », les forces américaines accepteront de collaborer en Syrie avec l'armée russe, a indiqué Kerry.Cette coopération était réclamée de longue date par Moscou, alors que les Etats-Unis et la Russie soutiennent des camps opposés dans ce conflit qui a fait plus de 290.000 morts depuis 2011. « Les Etats-Unis acceptent de faire un pas supplémentaire car nous pensons que la Russie et mon collègue (allusion faite à Sergueï Lavrov) ont la capacité de faire pression sur le régime (du président syrien) Assad pour mettre fin à ce conflit et venir à la table des négociations », a précisé le chef de la diplomatie américaine. Lavrov a toutefois reconnu qu'il n'était pas en mesure de garantir « à 100% » la réussite de ce nouveau plan, alors qu'une précédente initiative russo-américaine, approuvée par les Nations unies en février, avait fait long feu. Lavrov a annoncé la création d'un « centre conjoint » russo-américain destiné à coordonner ces frappes, « dans lequel des militaires et des représentants des services secrets russes et américains s'occuperont des questions pratiques : distinguer les terroristes de l'opposition modérée et différencier l'opposition modérée des terroristes ». De source diplomatique, on indique que Moscou « a mis au courant le gouvernement syrien de cet accord et il est prêt à le respecter ». Hier, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, s'est félicité de cet accord, appelant « toutes les parties du conflit, en Syrie et dans la région », à cesser le combat. L'accord prouve que Russes et Américains ont pu trouver un terrain d'entente malgré de profonds différends dans leur approche du conflit qui a fait plus de 290.000 morts et poussé à l'exode des millions de personnes depuis mars 2011.Alep, la grande ville du Nord, connaît une situation humanitaire effroyable. Le secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, a déclaré que les besoins de la population syrienne « se sont accrus » au cours des dernières semaines, à l'issue d'une réunion du groupe de travail sur l'accès humanitaire en Syrie. Il a rappelé la nécessité d'avoir « un accès humanitaire total » auprès des Syriens dans le besoin. Le chef de l'humanitaire de l'ONU a souligné que la situation actuelle dans l'est d'Alep restait très grave, « au point d'être de facto une situation de siège ». Selon lui, l'ONU est prête à fournir cette assistance dès qu'elle reçoit le feu vert. « Des plans détaillés sont en place », a-t-il dit.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)