Algérie

«Abderrezak El-Para» traduit hier en justice

Le procès reporté à la prochaine session criminelle Le procès de Amari Saïfi, alias «Abderrazak El-Para», et 8 co-accusés, ouvert ce dimanche au tribunal criminel près la Cour d’Alger, a été reporté à la prochaine session criminelle «pour compléter les procédures juridiques». Absent du procès, le chef terroriste (il faisait partie du GSPC) et ses co-accusés sont poursuivis pour, notamment, «appartenance à un groupe terroriste qui semait la terreur et l’insécurité au sein de la population en commettant des agressions physiques et morales et en portant atteinte aux personnes et aux biens, incendie volontaire, enlèvement et détention d’armes et de munitions de guerre». Rappelons que la prochaine session criminelle de la Cour d’Alger est prévue à l’automne.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)