Toute l'Algérie - 08- La guerre de libération


08- La guerre de libération ALGERIE

Vues : 3521


Cette rubrique est entièrement consacrée à 08- La guerre de libération Si vous possédez des informations ou des commentaires sur ce sujet, n'hésitez pas à les partager avec les autres internautes. Cet espace d'information est ouvert à la libre expression, mais dans le sens positif du terme. Nous vous remercions pour votre participation.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
من فضلكم هل من مساعة في دراسة شخصية سليمان ملاح احد اعضاء مجموعة 22 التاريخية وشكرا جزيلا
karim krimou - طالب جامعي ماستر تاريخ - el-ouedi
24/01/2018 - 368986

Commentaires

QUI CONNAIT LE MOUDJAHIDE NOMME PTIT SALAH DE HERBILLON CHETAIBI. JE VEUX QUAND RACOMTE SON HISTOIRE.
Souilah nawal - Gestionnaire commercial - Tipaza
30/08/2017 - 351009

Commentaires

Toto le martyr A Sebdou tout le monde l’appelait. Toto. Ce mot était son dada. Pour lui tout le monde s’appelait toto .En fait, il avait comme prénom Djillali et appartenait à la fraction des Torch de la grande tribu des Ouled Nahar.A Sebdou tout le monde le connaissait et on se bousculait pour l’avoir comme convive.car parait-il, il était envouté par les djinns et avait des pouvoirs surnaturels. Pour nous gamins de l’époque, c’était en plus d’une curiosité une source de crainte .car nos parents nous racontait des histoires a son sujet a vous faire dresser les cheveux et vous faire avoir la chair de poule. Parmi ces histoires j’en ai gardé deux. La première c’est lorsque par une matinée d’hiver et devant une dizaine de gens, il plongea tout habillé dans la guelta de Ain El Hjarr à l’entrée Est de Sebdou alors que l’eau était glacée. Quelle ne fut la stupéfaction de ces gens une fois arrivées au café maure du coin,constatant notre ami toto attablé cigarette au bec et tout sec ;les regardant d’un air narquois. La deuxième : c’est lorsque quelqu’un voulu profiter des dons de notre ami toto en le harcelant pour se faire découvrir un trésor.mal lui en prit ; car notre ami toto l’invita par une après-midi de canicule sans pareille vers la mi-aout et l’emmena vers son lieu de prédilection à environ 4ou 5 kms à l’ouest du village. Arrivés sur les lieux toto souleva une grosse pierre et dit à notre ami « ramasses=.quelle ne fut son effroi lorsqu’il vit un gros serpent .terrifié par la peur, notre opportuniste prit ses jambes à son cou sans se retouner.une fois arrivé au village il trouva toto qui l’attendait pour le réprimander de fort belle manière. En 58 ou 59 notre ami toto fut abattu a l’aube par une rafale de 12,7 tirée à partir de la caserne de Sebdou.Allah a voulu que notre ami Djillali tombe en martyr sous le feu de l’ennemi. Que dieu ait son âme. Pour ma part, j’aurais aime que les gens de Sebdou qui l’ont connu mieux que moi fassent preuve de gratitude envers ce symbole et puissent ériger une stèle en son honneur, sur son lieu de martyr cela pour rappeler aux amnésiques que la France coloniale n’a meme pas épargné les déficients mentaux.
bebachir lakhdar - retraité - tlemcen
06/11/2013 - 144475

Commentaires